New York: le FBI déjoue un projet d'atentat
Actualisé

New York: le FBI déjoue un projet d'atentat

Les autorités ont déjoué un projet d'attentat fomenté par des étrangers contre des tunnels de New York, ont affirmé des responsables américains.

Des agents du FBI surveillant sur Internet les forums de discussion fréquentés par des extrémistes ont été informés au cours des derniers mois de cette conspiration destinées à frapper l'économie de la ville en détruisant des réseaux de transports cruciaux, selon l'une de ces sources.

Le projet d'attentat a été évoqué d'abord dans l'édition de vendredi du «New York Daily News», alors que l'on commémorait à Londres le premier anniversaire des attentats-suicide qui avaient tué 52 personnes plus les kamikazes. Selon un responsable américain, les préparatifs n'étaient pas très avancé.

Faire exploser le Holland Tunnel

D'après le «Daily News», les conspirateurs voulaient faire exploser le Holland Tunnel, un passage sous l'Hudson qui relie Manhattan au New Jersey afin d'inonder le quartier financier de New York, pourtant situé au-dessus du niveau du fleuve, mais un responsable gouvernemental a démenti cette allégation.

«Pour l'heure, nous n'avons aucun indice de menace imminente sur les transports new-yorkais ou ailleurs aux Etats-Unis», a affirmé Richard Kolko, agent spécial de la police fédérale à Washington, dans un communiqué reçu par l'Associated Press Radio.

Terroriste présumé arrêté

A la demande des Etats-Unis, les autorités libanaises ont arrêté l'un des terroristes présumés, qui se nommerait Amir Andalousli, d'après une autre source ayant elle aussi requis l'anonymat. Un haut responsable libanais de la sécurité a déclaré que le suspect avait été interpellé il y a un mois, que son vrai nom était Assem Hammoud, qu'il était originaire de Beyrouth et avait avoué participer au projet d'attentat. «C'est un membre d'Al-Qaïda», a ajouté cette source.

L'ambassade américaine dans la capitale libanaise a déclaré être informée mais n'a rien voulu livrer de plus.

Le mois dernier, les autorités américaines avaient annoncé l'arrestation à Miami et Atlanta de sept hommes préparant des attentats contre la tour Sears de Chicago, le plus haut gratte-ciel du pays, et des bâtiments fédéraux, mais le groupe paraissait plus motivé qu'efficace. (ap)

Ton opinion