Lausanne: «Nez Rouge» pris d'assaut dès son premier week-end
Actualisé

Lausanne«Nez Rouge» pris d'assaut dès son premier week-end

L'association a été débordée vendredi et samedi soirs. Des dizaines de courses ont été refusées, laissant des jeunes en rade. Explications.

par
Francesco Brienza

«C'était la folie, cela faisait très longtemps que je n'avais pas vécu de nuits comme ça!» Responsable de la région Morges-Lausanne pour «Nez Rouge», Serge Badan a démarré vendredi la campagne 2014 de l'association qui ramène à bon port les automobilistes éméchés (lire encadré). Et c'était chargé. «On nous tombait dessus de tous les côtés en même temps, ajoute-t-il. Et pour des longs trajets. On se serait cru la nuit du Nouvel An!» Conséquence, le service assuré par des bénévoles était totalement débordé. «On a fait le maximum, mais une vingtaine de personnes sont restées sur le carreau dans l'agglomération.» Ceux qui ont été pris en charge l'ont été avec plusieurs heures d'attente.

Alex*, 24 ans, était de sortie avec deux potes au MAD de Lausanne, vendredi soir. «En sortant à 3 h 15, nous avons appelé «Nez Rouge» pour la première fois, se souvient-il. On a attendu trois heures au froid pour que finalement, personne ne vienne nous chercher. A un moment, ils ne répondaient même plus au téléphone!» Le jeune homme est d'autant plus frustré qu'il comptait vraiment sur «Nez Rouge» pour le ramener chez lui, sur la Côte. Au final, les jeunes se sont résolus à dormir chez un ami de Pully (VD), à 5 minutes de voiture.

Serge Badan s'excuse auprès des utilisateurs mécontents et jure qu'il fait de son mieux. «Mais j'aimerais que les gens réalisent que nous ne sommes pas des taxis.»

*Prénom d'emprunt

Prévention sacrée

L'association a été créée en 1984 au Canada. En 1990, le médecin cantonal jurassien décide de l'importer en Suisse. Son objectif est de diminuer les accidents de la route causés par des conducteurs ivres. Pour ce faire, des bénévoles prennent en charge gratuitement les automobilistes alcoolisés et les ramène chez eux à partir de la mi-décembre jusqu'à Nouvel An. Le numéro vert: 0800 802 208.

Ton opinion