Actualisé 21.10.2015 à 05:51

LNA

Ngoy brille dans l'ombre

Si Fribourg Gottéron est en tête de la LNA, il le doit pour beaucoup à ses artistes offensifs. Et derrière de toute façon, Michaël Ngoy assure.

de
Robin Carrel, Genève
Michaël Ngoy (à gauche) réalise un excellent début de saison.

Michaël Ngoy (à gauche) réalise un excellent début de saison.

Le No 82 de St-Léonard est comme le bon vin. Il faut le laisser vieillir pour qu'il donne sa pleine mesure. Depuis le début de l'exercice, le défenseur de 33 ans, qui passe déjà sa onzième saison à faire bonne garde du côté de Fribourg, est un des joueurs les plus utiles du championnat. Mardi matin, il avait le deuxième plus/minus de la ligue (+12), juste derrière le Zougois Dominic Lammer.

«Quand on est défenseurs, c'est différent des attaquants, qui sont mûrs plus jeunes, sourit Ngoy à sa sortie des vestiaires. En défense, c'est plus l'expérience qui compte. Sur certaines situations de jeu, on sait ne pas se précipiter et jouer plus intelligemment. Mon physique me permet encore d'être à 150% et c'est ça mon style de jeu: patiner, être le premier sur les pucks et être bon derrière.»

Se concentrer sur sa tâche

Il faut dire que le Vaudois peut se concentrer sur sa tâche défensive, lui qui a marqué une fois et a offert deux assists depuis le début de saison. Devant, l'armada offensive fribourgeoise profite de toutes les failles pour faire mal à l'adversaire et Ngoy aime ça: «On compte un peu moins sur moi en attaque, parce qu'on a 22 autres éléments qui sont davantage là pour ça. Il faut aussi des joueurs qui sont là pour assurer derrière et c'est là-dessus que je me concentre. Pour l'instant, tout se passe bien.»

Mardi soir encore, malgré un match pas toujours maîtrisé contre Genève-Servette (3-5), les Dragons ont trouvé le moyen de rentrer avec les trois points. «Pas flamboyant? Je n'utiliserais pas ce terme, je ne suis pas d'accord, contre-t-il. Marquer cinq goals à l'extérieur, c'est quand même une performance. Nos derniers matches à l'extérieur n'ont pas été faciles (ndlr: Gottéron restait sur quatre défaites sur la route) et je crois qu'on a bien géré ce match.»

«C'est inné»

Les hommes de Gerd Zenhäusern ont une réussite appréciable cette saison. Que ce soit devant, où les Fribourgeois tirent peu mais marquent beaucoup, comme derrière, où Benjamin Conz et ses défenseurs font de l'excellent boulot. «Ce n'est pas tactique, c'est quelque chose d'inné, apprécie le joueur. Si vous laissez Julien Sprunger devant le but, il n'a pas besoin de cinq chances pour marquer. Le but de Tristan Vauclair, c'est vraiment 'mettre un puck au filet et prendre le rebond'. Killian Mottet est un buteur-né... Ca, ça ne se travaille pas.»

Ce qui est sûr, tout de même, c'est que Gottéron n'est de loin pas malheureux depuis le début de l'exercice. Le puck semble bien souvent rouler du bon côté. «On ne va pas se mentir, on ne pensait pas en être là avant la saison. On savait qu'on avait tout pour, mais on se posait des questions, notamment défensivement. Il ne faut pas se cacher non plus qu'on a aussi un peu de chance, mais toutes les bonnes équipes en ont.» Et en ce début de saison, Fribourg est une très bonne équipe.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!