Actualisé 27.10.2008 à 18:38

InéditNicolas Le Floch, un expert avant l'heure

Coup d'envoi mardi soir d'un nouveau polar de cape et d'épée. Dans le Paris du XVIIIe siècle, un jeune commissaire résout des enquêtes délicates, tel un expert.

de
Anne-Catherine Renaud

Les scénaristes français mettent le paquet pour rivaliser avec les séries américaines. Après «Flics», d'Olivier Marchal sur TF1, France 2 innove avec originalité en lançant «Nicolas Le Floch», un polar en quatre épisodes de cinquante-deux minutes qui a pour théâtre le Paris du XVIIIe siècle, avec ses passions d'alcôve et ses faits divers macabres.

Adaptée des best-sellers de Jean-François Parot, qui captivent 500 000 lecteurs depuis huit ans, la série se veut réaliste. «Ce sont les premiers pas de la police scientifique, raconte le scénariste Hugues Pagan. A cette époque, on obtenait des aveux sous la torture, mais Nicolas Le Floch ne croit pas à cette méthode, il est à l'affût de la moindre preuve avant d'accuser.»

Héritier de «Sleepy Hollow», de «Vidocq» et de «Les experts», Le Floch est résolument moderne. C'est Jérôme Robart, vu dans la série «Les bleus» sur M6 et «Reporters», dont il tourne la deuxième saison pour Canal+, qui incarne ce Grissom du Siècle des Lumières. «Le Floch est entre deux mondes, confie Jérôme Robart. Son métier de policier l'amène à se mêler au peuple, sans vraiment lui appartenir.»

Deux autres volets sont commandés pour 2009, alors que les quatre premiers épisodes sortent le 5 novembre en DVD.

Mardi 28 octobre à 20 h 45 sur France 2.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!