Actualisé 16.10.2012 à 19:25

Dopage

Nike a-t-il payé pour couvrir Lance Armstrong?

Selon une information du journal américain «New York Daily News», le sponsor de Lance Armstrong aurait participé à un versement de 500'000 dollars pour couvrir un contrôle positif.

de
J.-Ph Pressl-Wenger
L'Américain voit l'étau de la justice se resserrer de plus en plus.

L'Américain voit l'étau de la justice se resserrer de plus en plus.

Relayée par le site du journal «l'Equipe», l'histoire qui impliquerait Nike dans le versement du demi-million à Hein Verbruggen, alors président de l'UCI, est basée sur les dires de Kathy Lemond.

La femme de Greg Lemond, l'ancien coureur, avait été entendue en 2006 dans une procédure visant une compagnie d'assurance à propos d'un bonus. Selon elle, le mécanicien de l'US Postal Julian Devries lui aurait révélé l'existence du paiement de 500'000 dollars.

Cette somme aurait permis d'étouffer un contrôle positif de Lance Armstrong aux corticoïdes durant le Tour de France 1999. En soirée, Nike s'est fendu d'un communiqué pour «démentir avec véhémence» les sollicitations du «New York Daily News». Le mécanicien a également tout nié.

Un refrain connu

En 2010, le cycliste Floyd Landis, déchu de sa victoire dans le Tour de France 2006 pour dopage, avait déjà lancé de telles accusations. L'Américain avait soutenu que Lance Armstrong avait versé 100'000 dollars au même Hein Verbruggen pour couvrir un test positif datant de 2001. Aucune preuve de cette transaction n'avait été trouvée.

«Preuves accablantes»

Début octobre, l'Agence américaine antidopage (Usada) a publié un dossier de plus de mille pages contre le septuple vainqueur du Tour de France et son équipe de l'US Postal.

L'Usada a compilé ce qu'elle qualifie de «preuves accablantes» du «programme de dopage le plus sophistiqué jamais vu dans le sport». La sentence ne laisse plus aucun doute sur l'issue de l'affaire Armstrong.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!