Etats-Unis: Nike démarre sur les chapeaux de roue
Actualisé

Etats-UnisNike démarre sur les chapeaux de roue

Le groupe américain d'articles de sport a enregistré des bénéfices supérieurs aux attentes au premier trimestre de son exercice décalé 2014/2015 grâce à de solides ventes.

Le bénéfice net de la marque à la virgule a bondi de 23,3% à 962 millions de dollars (905 millions de francs).

Mais rapporté par action, la référence pour les investisseurs américains, le bénéfice hors éléments exceptionnels ressort à 1,09 dollar, soit 21 cents de mieux que ce qui était espéré par les analystes, selon un communiqué de l'entreprise publié jeudi.

Ces résultats faisaient bondir le titre Nike de 5,66% à 84,26 dollars, soit un plus haut, vers 20h40 (22h40 en Suisse) dans les échanges électroniques, suivant la clôture de la séance à Wall Street.

Nike a pu encore miser sur ses classiques, notamment les ventes des modèles de chaussures accolés aux stars du basket-ball. Le chiffre d'affaires total du groupe de l'Oregon (ouest) a ainsi dépassé la prévision médiane des analystes, en ressortant à 7,98 milliards de dollars ( 14,5% sur un an), contre 7,83 milliards attendus.

Fiscalité favorable

Les recettes de la marque Nike ont augmenté de 15% à 7,4 milliards de dollars et celles de la griffe de tennis en toile Converse de 16% à 575 millions de dollars, grâce à la croissance en Amérique du Nord, au Royaume-Uni en Asie et en Europe.

Sa marge brute (revenus moins coûts de fabrication) s'est améliorée de 170 points de base, à 46,6% comparé à la même période il y a un an. Nike fait aussi valoir qu'il a tiré profit d'une fiscalité plus souple. Le taux d'imposition de ses bénéfices s'est élevé à 21,7% contre 25% à la même période il y a un an.

Par ailleurs, les commandes de chaussures et de vêtements pour la période de janvier à décembre ont bondi de 11% contre une hausse de seulement 9% attendue par les analystes. Elles sont un indicateur pour les recettes à venir de la marque.

«L'exercice fiscal 2015 a bien démarré», s'est réjoui le directeur général Mark Parker, cité dans le communiqué. (ats)

Ton opinion