Actualisé 16.10.2012 à 11:28

Matches truqués

Nikola Karabatic reste interdit de handball

La tribunal a requis mardi le maintien du contrôle judiciaire du handballeur français, ainsi que celui de son frère et de trois autres joueurs du MAHB, soupçonnés de paris illicites et de match truqué.

Nikola Karabatic, dont le contrôle judiciaire lui interdit de pratiquer son métier de handballeur, a demandé la levée de cette mesure, estimant qu'elle n'était pas justifiée puisqu'il n'a pas parié, pas joué le match présumé truqué contre Cesson en mai dernier, et donc pas triché.

Nikola Karabatic et son frère Luka, soudés autour de leurs compagnes Géraldine Pillet et Jennifer Priez, étaient arrivés à la Cour d'appel accompagnés de leur avocat, Jean-Robert Phung, dans la matinée.

Les jeunes femmes ont également interjeté appel, souhaitant obtenir des magistrats un allègement de la caution qu'elles doivent verser, de respectivement 13'000 euros et 4400 euros.

Dragan Gajic, Issam Tej et Primoz Prost, les trois autres joueurs montpelliérains également mis en examen pour «escroquerie par manoeuvre frauduleuse» aux dépens de la Française des Jeux, en lien avec des paris sportifs portant sur la rencontre de Championnat de France du 12 mai gagnée par Cesson-Sévigné contre leur club, ont également fait le déplacement.

Une autre audience en appel devrait avoir lieu d'ici une quinzaine de jours. L'ex-Montpelliérain transféré cet été au Paris SG, Mladen Bojinovic, va demander l'annulation de sa caution de 11'600 euros car ses avocats et lui estiment que les règlements de la Fédération n'interdisent que les paris en ligne, et non ceux passés dans des enseignes affiliées à la Française des Jeux. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!