Montreux Jazz Festival: Nina Kraviz, femme fatale de l'electro
Actualisé

Montreux Jazz FestivalNina Kraviz, femme fatale de l'electro

Nina Kraviz joue mardi 5 juillet 2016 au Strobe Club. La belle Russe est l'une des rares femmes DJ à cartonner mondialement.

par
Fabien Eckert
L'artiste avait mis à genoux le public de Caprices Festival en avril 2016 grâce à un set énergique et dansant.

L'artiste avait mis à genoux le public de Caprices Festival en avril 2016 grâce à un set énergique et dansant.

photo: Kein Anbieter/F. Melillo

La scène clubbing est majoritairement occupée par des hommes. Sauf rares exceptions comme Ellen Allien, Nervo, Miss Kittin ou Nina Kraviz. Cette dernière n'a d'ailleurs jamais hésité à dénoncer le sexisme qui règne dans le milieu. Tant mieux! D'autant plus que la trentenaire n'a vraiment rien à envier aux hommes.

Côté production, elle affirme ne pas apprécier les sons trop propres qui n'ont aucun caractère: «J'aime quand il y a de la personnalité, m'écarter de tous les paramètres prédéfinis proposés par les ordinateurs.» Aux platines, la DJ sort aussi des sentiers battus. Elle balance, souvent en 33 tours, un savant mélange de techno, de house et d'acid. «J'aime vraiment passer des vinyles, même si je joue aussi via des clés USB. J'y suis obligée parce que certains morceaux des artistes de mon label ne sont pas sortis en physique», a-t-elle expliqué à «Billboard».

En live, Nina n'a pas honte si son mix n'est pas parfait. «Il doit y avoir quelque chose qui déconne. Juste un petit truc. C'est ce qui fait qu'un set devient unique et intéressant», a-t-elle encore ajouté.

Montreux Jazz Festival

Du 1er au 16 juillet 2016, Montreux. Infos et billets: www.montreuxjazzfestival.com

Ton opinion