Philippe Leone alias Phil Güd: «Ninja Warrior» a un côté fun qui me correspond»
Actualisé

Philippe Leone alias Phil Güd«Ninja Warrior» a un côté fun qui me correspond»

Avec son personnage de Phil Güd, le Genevois Philippe Leone se lancera sur le parcours des héros.

par
Julienne Farine

Sorte de mélange improbable et un peu loufoque entre Jean-Claude Van Damme et Véronique et Davina, Phil Güd est né en 2018, quand son coach sportif de papa a voulu faire de la pub sur les réseaux sociaux pour les cours qu'il donnait. Demain (26 juillet 2019), il tentera de se qualifier pour la finale de «Ninja Warrior», sur TF1.

Vous rêviez de participer à cette émission depuis longtemps?

Absolument pas. Je connaissais un peu la version américaine, mais je n'avais jamais regardé celle de TF1. C'est une amie qui m'a dit que je devrais m'y inscrire. «Ninja Warrior» a un côté fun qui me correspond bien. Par contre, je ne suis pas certain que je l'aurais fait en tant que Philippe Leone.

Pour quelle raison?

C'est une conjonction de plusieurs choses. Il y a quelques années, je n'aurais simplement pas osé. Je me cache derrière Phil Güd. C'est de la télé, on est là pour rigoler. Je ne pense pas que j'aurais assumé de participer à l'émission sérieusement pour exhiber mes talents sportifs.

Le côté marrant du personnage a-t-il été un avantage lors du casting?

Sans ça, je n'aurais pas été sélectionné. J'avais postulé pour la saison 3, diffusée en 2018, mais trop tard. On m'a dit que ma vidéo était supercool, qu'il fallait que je continue à m'entraîner et que je serais pris l'année suivante. Ce qui est arrivé.

Que cherchez-vous en participant à «Ninja Warrior»?

Mon but est d'aller loin, de montrer ce dont je suis capable. Et c'est peut-être aussi une manière d'entrer à nouveau dans le monde du divertissement, moi qui suis cinéaste de formation. Le rêve, ce serait que «Ninja Warrior» ouvre les portes d'autres émissions à Phil Güd. 

Phil Güd survivra donc à «Ninja Warrior»?

Oui, et il continuera de donner des cours et de prêcher la belle parole du sport et de la transpiration.

On imagine que les 100'000 euros promis au vainqueur vous motivent aussi.

Oui. On ne va pas se mentir, 100'000 euros, ça change une vie. Je ne roule pas sur l'or, donc ça serait assez extraordinaire.

Le site internet de Philippe Leone: www.philippeleone.com

Ton opinion