Hockey - NHL: Nino Niderreiter attend son heure avec sérénité
Actualisé

Hockey - NHLNino Niderreiter attend son heure avec sérénité

Le Grison vit une saison difficile avec les New York Islanders. Mal utilisé, il prend son mal en patience, et tente de s'aguerrir.

par
Grégory Beaud
New York

Nino Niederreiter sait mettre son physique au service de son jeu. Ses capacités offensives ont toujours été vantées. Lors de sa dernière saison en ligue juniors, il avait marqué 41 buts en 55 matches avec les Portland Winterhawks.

«C'était le bon temps», rigole l'ailier suisse, qui ronge son frein en 3e ou 4e ligne avec les «Isles». Cette saison, «El Nino» a inscrit un seul but en 47 matches. Un bilan famélique pour un joueur drafté en 5e position. «J'ai amélioré d'autres aspects de mon jeu en étant contraint de produire autre chose, explique Niederreiter. Je sais désormais mieux conserver le puck dans les bandes, par exemple.»

Du haut de ses 19 ans, le Grison ne peut pas revendiquer quoi que ce soit dans la formation coachée par Jack Capuano. «Je travaille très dur pour devenir meilleur, mais c'est difficile de trouver son rythme lorsqu'on ne joue qu'une dizaine de minutes par rencontre», regrette-t-il.

Si Niederreiter garde le sourire, des voix commencent à s'élever contre son utilisation farfelue. Au sein d'une équipe qui a abandonné toute ambition de play-off, il serait grand temps que l'attaquant soit aligné avec des joueurs plus créatifs pour donner la pleine mesure de ses moyens. Surtout que les Islanders regorgent d'éléments talentueux, avec, notamment, John Tavares, Matt Moulson et Kyle Okposo.

«Je ne me préoccupe pas de cela et je continue à faire mon travail, inlassablement», détaille-t-il. Après quoi il part dans les catacombes du vétuste­ Nassau Coliseum aligner des kilomètres de vélo d'appartement après une nouvelle défaite­ face aux Philadelphia Flyers.

Mark Streit a la permission de jouer les championnats du monde

Le site Internet de «20 Minuten» annonce que le défenseur des New York Islanders a reçu la permission formelle du club pour participer aux CM avec l'équipe de Suisse. «20 Minuten» ne précise toutefois pas si Mark Streit compte honorer sa sélection ou non.

Ton opinion