Japon: Nintendo revient dans le vert au 1er trimestre
Actualisé

JaponNintendo revient dans le vert au 1er trimestre

Le pionnier japonais des jeux vidéo a annoncé mercredi avoir renoué avec les bénéfices au 1er trimestre de l'exercice débuté en avril, grâce à un bond de 21% de ses ventes.

Nintendo, qui vient de perdre son charismatique PDG, Satoru Iwata, décédé d'un cancer, a dégagé un résultat net annuel de 8,3 milliards de yens (64,7 millions de francs) sur un chiffre d'affaires de 90,2 milliards de yens (703 millions de francs).

La maison mère de Mario, qui encaisse 70% de ses recettes hors du Japon, a aussi été aidée par la hausse des devises face au yen. Elle avait déploré une perte nette de près de 10 milliards un an plus tôt à cause de ventes alors en chute de 8%.

Même si les chiffres trimestriels ne sont pas mirobolants, durant les trois mois d'avril à juin, les affaires de Nintendo sont redevenues rentables (avec un bénéfice d'exploitation de 1,15 milliard de yens), grâce à de meilleures ventes de consoles de poche et de salon.

Le lancement des modèles améliorés New Nintendo 3DS a permis de redonner du tonus à cette lignée de consoles portables à deux écrans qui avait du mal à convaindre les joueurs étrangers.

Nouveaux jeux et adaptations

L'arrivée de nouveaux jeux (notamment pour les filles au Japon) et l'adaptation pour ces modèles du succès sur smartphone «Puzzle & Dragons» ont eu les effets positifs escomptés. Nintendo a ainsi vendu 1,01 million de 3DS durant les trois mois passés en revue et table toujours sur 7,60 millions pour l'ensemble de l'année.

Du côté des consoles de salon, la Wii U a bénéficié de la commercialisation en mai du jeu Splatoon qui s'est écoulé à 1,62 million d'exemplaires. Quelque 470'000 Wii U ont trouvé preneurs durant le trimestre et le groupe espère en vendre 3,4 millions sur l'ensemble de l'année.

Endeuillé par la disparition de M. Iwata, figure de proue du groupe depuis plus d'une décennie, Nintendo se cherche un nouveau PDG mais la firme se montre plutôt sereine pour les mois à venir.

Les prévisions annuelles sont maintenues. Même si l'inventeur de la mythique Game Boy prévient que son gain net devrait reculer de 16% à 35 milliards de yens à cause de charges exceptionnelles, il compte améliorer ses performances opérationnelles et afficher un gain d'exploitation doublé sur un an à 50 milliards, le tout sur un chiffre d'affaires de 570 milliards ( 3,7%). (ats)

Ton opinion