Actualisé 15.06.2010 à 09:05

Mondial 2010

Nlle-Zélande - Slovaquie pour une première

L'affiche la moins sexy de ce tour préliminaire offre toutefois aux deux formations la possibilité de remporter un premier match en phase finale d'une Coupe du monde.

de
map
L'équipe slovaque se prépare à disputer son tout premier match en phase finale de Coupe du monde.

L'équipe slovaque se prépare à disputer son tout premier match en phase finale de Coupe du monde.

Absente de la Coupe du monde depuis 28 ans, la Nouvelle Zélande fait son grand retour parmi les 32 meilleures équipe du monde. Sa première participation, qui remonte au Mondial espagnol de 1982, avait vu les «Kiwis» perdre leurs trois rencontres. Les Néo-Zélandais sont donc à la recherche de leur première victoire en Coupe du monde.

«Mon pays a perdu tous ses matches lors du Mondial 82 en Espagne et nous voulons absolument changer cela» , a précisé le coach néo-zélandais, Ricki Herbert, au soir de la belle victoire (1-0) lors de la rencontre amicale face à la Serbie le 29 mai dernier.

Mais l'entraîneur, qui est en place depuis maintenant cinq ans, reste néanmoins réaliste. «Cette victoire nous a procuré beaucoup de confiance et nous avons montré ce dont nous étions capables, mais nous sommes toujours des outsiders.»

La Slovaquie, de son côté, participe pour la toute première fois de son histoire à un Mondial. Brillamment qualifiée lors de la phase qualificative en écartant, notamment, son illustre voisin tchèque et en terminant première de son groupe devant la Slovénie, l'équipe de Vladimir Weiss semble mieux armée pour remporter cette rencontre. La difficulté principale pour la Slovaquie sera peut-être de gérer la pression inhérente à ce type de compétition qu'elle ne connaît pas encore.

Le capitaine slovaque Martin Škrtel, défenseur à Liverpool, est conscient de l'importance de cette première rencontre : Nous avons prouvé notre valeur lors de nos matches de qualifications. «Nous y avons démontré que nous pouvions vaincre n'importe quelle équipe. Le premier match contre la Nouvelle-Zélande sera un sérieux indicateur, tout découlera de cette rencontre. Si nous gagnons, nous engrangerons la confiance nécessaire pour les matches suivants, et notre jeu s'en ressentira».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!