Vaud/Genève: Noël déçoit en bien les commerçants
Actualisé

Vaud/GenèveNoël déçoit en bien les commerçants

Les grandes surfaces ont la cote. Parfums, jouets, champagne: la ruée sur les rayons a bien eu lieu, malgré la crise.

par
Anne-catherine Renaud

Contre toute attente, les centres commerciaux ne désemplissent pas. «En novembre, on craignait une baisse, mais Noël a tout balayé, constate François Rychen, directeur de Manor à Lausanne. On a atteint nos chiffres et on a même été plus performants dans le secteur de la parfumerie, avec +6% par rapport à 2008.» Au rayon textiles, les ventes ont bondi de 10 à 12%, signe peut-être que les cadeaux utiles ont le vent en poupe.

Pas d'économies non plus sur les jouets: «On est pile dans les chiffres et même déçus en bien!» s'exclame Philippe Fernandez, responsable du service clients de Migros-Vaud. Côté alimentation, les gens n'ont pas boudé les produits festifs: «On a progressé dans la vente des foies gras et vendu énormément de champagne et de sauternes», ajoute le directeur de Manor. «Les corbeilles de Noël ont très bien marché, et c'est un bon baromètre», renchérit Michel Bratschi, directeur de Globus à Lausanne.

Alors que l'horlogerie ne va pas bien, «la vente des montres a enregistré une légère hausse», se félicite enfin Michel Baldacci, porte-parole de Manor à Genève. En fait, la frénésie s'est emparée des gens les derniers jours avant Noël: tout le monde voulait se faire plaisir!»

Ton opinion