Nokia dit non au maintien de l'usine de Bochum
Actualisé

Nokia dit non au maintien de l'usine de Bochum

Le groupe finlandais Nokia a annoncé avoir rejeté les alternatives de sauvetage présentées mardi à Helsinki par les représentants de salariés de son usine allemande de Bochum.

Celle-ci doit être fermée d'ici la mi-2008.

L'usine de téléphones portables emploie 2300 salariés et plusieurs milliers d'emplois indirects en dépendent.

«Les représentants des salariés ont présenté plusieurs alternatives pour l'avenir du site de Bochum, y compris une automatisation accrue de la production et un changement d'activité du site», a indiqué Nokia dans un communiqué.

«La direction de Nokia a conclu que les alternatives proposées n'étaient pas réalistes et ne rempliraient pas les objectifs d'efficacité requis ni ne correspondraient à la stratégie générale de Nokia», selon ce communiqué. (ats)

Ton opinion