Helsinki: Nokia tente un come-back avec une tablette Android
Actualisé

HelsinkiNokia tente un come-back avec une tablette Android

La firme finlandaise fait revivre sa marque grand public avec un produit très semblable à l'iPad mini.

par
man
Head of Product Business at Nokia Technologies, Sebastian Nyström presents Nokia's new N1 Android Table at the Slush 2014 event in Helsinki, Finland on November 18, 2014. Slush is for Eurasian startups and tech talents to meet with international influencers, investors and media. The two-day event takes place every fall. AFP PHOTO / LEHTIKUVA / Heikki Saukkomaa *** FINLAND OUT ***

Head of Product Business at Nokia Technologies, Sebastian Nyström presents Nokia's new N1 Android Table at the Slush 2014 event in Helsinki, Finland on November 18, 2014. Slush is for Eurasian startups and tech talents to meet with international influencers, investors and media. The two-day event takes place every fall. AFP PHOTO / LEHTIKUVA / Heikki Saukkomaa *** FINLAND OUT ***

Devenu principalement un fournisseur d'équipements réseau, depuis le rachat en avril dernier de sa division mobile par Microsoft, Nokia a fait mardi son retour surprise sur le marché des produits grand public. La firme finlandaise a en effet lancé le N1, une tablette sous Lollipop, dernière version 5.0 du système Android.

Fabriqué sous licence de marque par Foxconn, le sous-traitant taïwanais historique d'Apple, l'appareil reprend le design élégant en aluminium anodisé de l'iPad mini. Il partage avec lui la taille d'écran, 7,9 pouces, et l'excellente résolution de 2048 x 1536 pixels. Il est plus fin et plus léger que le modèle à la pomme: 6,9 mm contre 7,5 pour l'iPad mini et 318 g contre 331. Le N1 n'existe, en revanche, qu'en modèle wi-fi. Il ne peut donc pas être connecté à un réseau 3G ou 4G LTE.

L'appareil, qui embarque un puissant processeur 64 bits Intel Atom à quatre cœurs, 2 Go de mémoire vive, 32 Go de stockage interne et un capteur photo de 8 Mpx, est aussi le premier à être équipé d'une prise de recharge micro-USB réversible. Enfin, en matière d'interface, le N1 dispose de la surcouche Nokia Z Launcher, qui facilite le lancement d'applications sur le terminal.

La tablette sera d'abord commercialisée en Chine, à partir du début de l'année prochaine, où elle coûtera l'équivalent de 240 francs. Elle débarquera ensuite en Russie, ainsi que dans certains pays d'Europe.

Ton opinion