Neuchâtel: Nombre d'élèves par classe: l'Etat rétropédale
Actualisé

NeuchâtelNombre d'élèves par classe: l'Etat rétropédale

Le Canton avait prévu d'augmenter les effectifs d'un élève par classe. Députés et syndicats s'étant montrés hostiles à ce projet, le Conseil d'Etat fait marche arrière.

par
apn
Monika Maire-Hefti, conseillère dÉtat à la tete du Département de léducation et de lafamille, a indiqué jeudi le retrait du projet controversé d'augmenter chaque classe du canton d'un élève.

Monika Maire-Hefti, conseillère dÉtat à la tete du Département de léducation et de lafamille, a indiqué jeudi le retrait du projet controversé d'augmenter chaque classe du canton d'un élève.

«Le Département de l'éducation et de la famille (DEF) informe que le lancement d'une pétition contre l'augmentation d'un élève par classe dans les écoles neuchâteloises est sans objet. En effet, la mesure, prévue initialement par le Conseil d'État dans son plan

financier pour la législature 2018-2021, a été abandonnée.» Le Conseil d'Etat neuchâtelois a exprimé mercredi sa décision de renoncer à une mesure qui avait suscité un tollé aussi bien

au sein du Grand Conseil qu'auprès des syndicats d'enseignement et des associations de parents d'élèves.

Selon les syndicats, une augmentation moyenne d'un élève par classe à l'école primaire correspond à environ 35 fermetures de classes et la suppression d'environ 50 postes. Cette mesure qui devait démarrer en 2019 avait pour objectif de générer une économie d'un million de francs.

En ce qui concerne la scolarité obligatoire, le Canton signale que les effectifs des classes neuchâteloises sont légèrement inférieurs à la moyenne nationale pour les années 3 à 8 et légèrement supérieurs pour les années 9 à 11.

Ton opinion