Actualisé 12.06.2009 à 09:16

Crise économique

Nombre record de faillites en Suisse

L'impact de la crise sur le paysage économique suisse s'accélère suite à un mois de mai particulièrement sombre.

Sur les cinq premiers mois de l'année, 2079 entreprises ont été mises en faillites, soit 7 de plus que le record atteint en 2004.

Les insolvabilités prononcées entre janvier et mai ont ainsi grimpé d'un cinquième par rapport à la même période de l'an passé. Le mois de mai, avec 446 insolvabilités prononcées, affiche même un bond d'un tiers par rapport au même mois de l'année dernière.

«Si on extrapole les chiffres à fin mai en évolution pour une année civile, une évolution dramatique se dessine», prévient Creditreform dans sa statistique publiée vendredi. L'institut de recouvrement estime que si la situation continue à se dégrader, plus de 5000 sociétés au total pourraient déposer le bilan en 2009.

Les zones ayant le plus souffert de janvier à mai sont le Tessin et la Suisse centrale, avec respectivement 54% et 43,6% de faillites supplémentaires en comparaison annuelle. Zurich (&28,4%) et la Suisse orientale (21%) n'étaient pas à la fête non plus.

La Suisse romande a par contre limité la casse, affichant une augmentation de 8,1% à 549 insolvabilités. La région bernoise et la Suisse du Nord-Ouest inscrivent des progressions légèrement plus fortes.

Jeunes sociétés

Au-delà des effets de la crise, cette tendance constitue aussi une évolution naturelle, explique Creditreform. Il s'agit d'un retour des choses après une croissance particulièrement forte du nombre d'entreprises ces cinq dernières années.

Et il s'avère que ce sont surtout les jeunes sociétés qui sont le plus menacées. Ainsi, bien plus de la moitié des faillites enregistrées l'année passée en Suisse touchaient des firmes existant depuis moins de cinq ans.

Les créations d'entreprises se poursuivent d'ailleurs, malgré les difficultés conjoncturelles. Environ 2600 nouvelles sociétés ont été fondées rien qu'au mois de mai, portant à plus de 14 000 les créations cumulées depuis le début de l'année.

Ces volumes sont toutefois en baisse par rapport aux valeurs inscrites l'an dernier. Au final sur cinq mois, en déduisant les entreprises radiées du registre du commerce, la croissance nette d'entreprises a diminué de presque 30% à 4920 nouvelles sociétés.

A l'inverse du monde économique, la situation des personnes privées est meilleure que l'an passé. En mai, 503 individus ont été frappés d'insolvabilité, soit quelque 2400 en tout sur janvier-mai.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!