Actualisé 08.02.2008 à 17:16

Non à Franz Weber, oui à l'imposition des entreprises

L'initiative de Franz Weber contre le bruit des avions à réaction dans les zones touristiques, soumise au vote le 24 février, serait rejetée par 55% des citoyens. La réforme de l'imposition des entreprises est plus controversée.

C'est ce que révèle un sondage SSR SRG idée suisse.

Si la votation avait eu lieu dimanche dernier, 46% des citoyens auraient approuvé cette réforme tandis que 31% l'auraient rejetée. Vingt-trois pour cent des votants n'ont pas encore d'opinion sur cet objet, selon le sondage publié vendredi et effectué auprès de 1202 personnes entre le 28 janvier et le 2 février.

La réforme rencontre la plus forte opposition en Suisse romande, puisque 35% des personnes qui y ont été interrogées ont indiqué qu'elles voteront non et 38% oui. Le soutien s'accroît outre-Sarine (45% de oui et 37% de non) et surtout au Tessin (58% de oui et 16% de non). Le nombre d'indécis, 27% en Suisse romande et 26% en Suisse alémanique, pourrait donc faire pencher la balance.

A propos des arguments des deux camps, ceux des partisans de la réforme semblent faire mouche: 81% des sondés se disent d'accord avec l'idée qu'il faut supprimer les désavantages fiscaux pour les PME et 62% avec celle qu'une baisse de l'imposition améliorerait la croissance et permettrait de créer des places de travail.

Arguments percutants

Du côté des opposants à la réforme, 69% des personnes interrogées approuvent l'argument selon lequel ce sont les sociétés qui ont besoin d'allégements fiscaux et non les actionnaires. En revanche, elles ne sont que 33% à soutenir l'affirmation qu'une baisse de l'imposition des entreprises est injuste.

Enfin, si l'on regarde les intentions de vote en fonction de l'appartenance partisane, il ressort clairement du sondage que le camp bourgeois soutient la réforme (65% de oui dans l'électorat PRD, 62% à l'UDC et 60% au PDC). La base du PS, qui a lancé le référendum, rejette le projet à 61%. Chez les Verts, les opinions sont plus partagées: 40% contre, 32% pour et 28% d'indécis.

Röstigraben sur les FA/18

Pour l'autre objet soumis au vote, l'initiative contre le bruit des FA/18 dans les régions touristiques, il devrait être rejeté puisque 55% des sondés indiquent qu'ils voteront non contre 34% oui. Onze pour cent sont encore indécis.

Mais au soir du 24 février, un nouveau «Röstigraben» pourrait apparaître puisque 45% des Romands interrogés soutiennent le texte alors que 61% des Alémaniques le rejettent. Chez les Tessinois, le oui obtient le soutien de 42% des personnes interrogées et le non 38%.

Faible participation

Du point de vue de l'appartenance partisane, 76% des sondés proche du PRD voteraient non de même que 71% du côté de l'UDC et 58% au PDC. Les Verts seraient les plus favorables à l'initiative de Franz Weber avec 65% de soutien. La base socialiste semble plus mitigée puisque 51% voterait oui et 39% non.

Quant à la participation en général, elle pourrait atteindre 41%, soit moins que la moyenne des dernières votations fédérales, selon le sondage SSR SRG idée suisse. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!