Valais: «Non» au droit de vote pour les étrangers
Actualisé

Valais«Non» au droit de vote pour les étrangers

Le Grand Conseil valaisan a enterré mardi une motion demandant le droit de vote au niveau communal pour les étrangers détenteurs d'un permis C.

Ce n'est pas la première fois que le Parlement valaisan refuse d'entrer en matière sur un droit pourtant largement introduit en Suisse romande.

La motion, portée par des députés de droite et de gauche, visait à introduire un droit facultatif de vote aux étrangers dans les communes. Pour Serge Métrailler (PDC), l'un de ses défenseurs, elle réunissait deux notions auxquelles le Grand Conseil se réfère sans cesse: l'autonomie des communes et la démocratie.

Pourtant, les députés s'y sont montrés insensibles et l'ont rejetée par 95 voix contre 31 et 1 abstention. Un résultat prédit avant même le vote par la Verte Marylène Volpi Fournier, qui avait déposé une motion quasiment identique lors de la dernière législature: «De quatre ans en quatre ans, les choses ne changent guère.»

En Suisse romande, le Valais fait figure d'exception en ne concédant aucun droit civique aux étrangers. En effet, s'agissant du seul droit de vote au niveau communal, les étrangers peuvent déjà l'exercer dans cinq cantons (FR, GE, JU, NE et VD). (ats)

Ton opinion