Publié

LausanneNon, il n’y a pas eu de primes Covid «secrètes» au CHUV

Une rumeur persistante prétendait que certains cadres de l’hôpital avaient reçu de l’argent. Il n’en est rien.

par
Xavier Fernandez
Une rumeur, visiblement infondée, court parmi le personnel du CHUV. (Photo d’illustration)

Une rumeur, visiblement infondée, court parmi le personnel du CHUV. (Photo d’illustration)

Keystone

«Quelqu’un au bloc m’avait déjà dit, lors de la première vague, que des primes Covid avaient été distribuées à quelques personnes. Je me suis dit qu’il s’agissait de bruits de couloirs. Mais, la semaine passée, c’est revenu sur le tapis, une cheffe de service s’étant étonnée que ses collègues, eux, n’aient rien reçu. C’est là qu’on a compris que des primes avaient bel et bien été distribuées, sauf pour le personnel qui est vraiment au front», déplore un collaborateur du CHUV. Ce dernier affirme même qu’«énormément d’ICUS (infirmiers chefs d’unité de soins), d’ICS (infirmiers chefs de service) et de médecins ont reçu des primes».

Contactée, une ICUS dément formellement. «Je n’ai jamais reçu de prime et, à ma connaissance, aucune collègue non plus. Je sais qu’il y a des discussions pour donner des jours de congé supplémentaires au personnel soignant, mais je n’ai jamais entendu que quiconque ait eu une prime.» Même son de cloche du côté des porte-parole: «Aucune prime Covid n’a été distribuée au sein du CHUV», répond Catherine Cossy. Quant au Canton, il n’est pas compétent pour se prononcer: «La gestion des fiches de salaire est une prérogative du CHUV», explique Sonia Arnal, du Département de la santé et de l’action sociale. Pour rappel, la conseillère d’État Rebecca Ruiz a rencontré, la semaine dernière, des représentants du personnel du centre hospitalier pour évoquer, entre autres, la question des primes.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!