Internet: «Non, je n’ai pas hacké votre serveur Exchange»
Publié

Internet«Non, je n’ai pas hacké votre serveur Exchange»

Un journaliste spécialisé dans le cybercrime a nié être lié à un récent piratage du système de messagerie de Microsoft, après que des pirates avaient utilisé le nom de son blog.

par
man
Les pirates ont utilisé un nom de domaine qui rappelle celui du site de Brian Krebs.

Les pirates ont utilisé un nom de domaine qui rappelle celui du site de Brian Krebs.

imago images/Chris Emil Janßen

«Mettons les choses au clair tout de suite: ce n’était pas moi.» Brian Krebs, journaliste spécialisé dans les enquêtes sur la cybercriminalité, a tenu à balayer tout soupçon à la suite d’un récent piratage qui touche une nouvelle fois les serveurs Microsoft Exchange. D’après un rapport de la Shadowserver Foundation, la sécurité de plus de 21’000 serveurs du service de messagerie du géant américain des logiciels a récemment été compromise à la suite d’une attaque informatique qui pouvait faire penser que Brian Krebs y était mêlé.

Dans le but de harceler le blogueur, les pirates ont en effet installé une porte dérobée communiquant avec le nom de domaine «brian.krebsonsecurity.top», adresse qui rappelle celle de son fameux blog KrebsOnSecurity. Cette adresse avait d’ailleurs déjà été utilisée en fin d’année dernière dans le cadre d’un botnet qui visait à miner de la cryptomonnaie. Les pirates, dont les intentions exactes ne sont pas connues, ont aussi utilisé un fichier malveillant baptisé «krebsonsecurity.exe».

Ce n’est pas une première pour Brian Krebs, rappelle-t-il en livrant une liste de faits antérieurs de pirates qui visaient à le harceler ou à salir sa réputation en usurpant son nom ou celui de son site web.

Ton opinion

17 commentaires