accident de car dans le Val d'Aoste: «Non je ne ferais pas ça», commente le patron d'une entreprise
Actualisé

accident de car dans le Val d'Aoste«Non je ne ferais pas ça», commente le patron d'une entreprise

Patron d'une petite entreprise de cars à Villeneuve (VD), Christian Angeloz désapprouve l'emploi de chauffeurs très âgés pour des tâches importantes.

Il ne veut cependant pas s'exprimer sur les responsabilités dans l'accident survenu mardi.

«Non je ne ferais pas ça», a-t-il déclaré mercredi à l'ATS en réponse à une question sur l'utilisation d'un homme de 81 ans comme dans le drame survenu mardi à Aoste. Il faut veiller à adapter les tâches et le personnel, selon lui.

Un jeune chauffeur inexpérimenté ou un retraité qui donne des coups de main ne doivent pas se retrouver au volant pour des trajets lourds ou compliqués. La profession a toujours eu recours à des auxiliaires, remarque-t-il toutefois.

«C'est une activité saisonnière», avec des périodes intenses et d'autres creuses, d'où l'importance d'avoir du personnel assez flexible, commente Christian Angeloz qui possède cinq véhicules. Mais des limites s'imposent aux yeux de ce membre de Car Tourisme Suisse.

Ce groupe de l'ASTAG s'est fixé pour but de mettre en valeur l'image et la popularité des cars. Il veut pousser les entreprises à améliorer la qualité des prestations.

(ats)

Ton opinion