Coronavirus: «Non, les animaux ne sont pas vecteurs du virus!»
Actualisé

Coronavirus«Non, les animaux ne sont pas vecteurs du virus!»

Contrairement aux Français, les refuges suisses ne reçoivent pas davantage de chiens ou de chats abandonnés par des propriétaires craignant qu'ils ne les infectent.

par
jbm
Les animaux de compagnie ne sont pas des vecteurs du coronavirus.

Les animaux de compagnie ne sont pas des vecteurs du coronavirus.

Keystone/Martin Ruetschi

En France, dès le 17 mars et l'annonce du confinement, un boom d'abandons de compagnons à quatre pattes a été constaté ont relaté plusieurs médias de l'Hexagone. L'Association Protectrice des Animaux craint une «catastrophe en termes d'abandons.» Des mots forts et un appel d'urgence ont été lancés par des refuges aux propriétaires d'animaux de compagnie: «non, les animaux domestiques ne transmettent pas le coronavirus à l'homme!»

Pas de boom en Suisse

«Nos refuges n'ont pas constaté d'afflux d'animaux abandonnés» constate Alain Zwygart, administrateur de la Société vaudoise de protection des animaux (SVPA). Il confirme le fait que les chiens ou les chats ne sont pas des vecteurs du coronavirus. L'Office fédéral de la santé dit à ce sujet: «Il n'existe actuellement pas d'informations exhaustives à ce sujet. Toutefois, les scientifiques estiment que le risque est très faible.»

L'administrateur pointe le doigt sur une situation qui pourrait survenir au cas où le propriétaire d'un animal de compagnie devait être hospitalisé, et qu'il ne pourrait pas trouver un proche pour accueillir Médor ou Minette. «Nous pouvons prendre en charge un animal et lui trouver une place, le temps que son patron ou sa patronne aille mieux», confie Alain Zwygart. Il convient d'appeler d'abord la SVPA au 021 784 80 00 pour prendre un rendez-vous afin que la venue de l'animal se fasse en toute sécurité et dans le respect des règles de distance.

Ton opinion