«The Walking Dead»: Non, Rick n'est plus dans le coma
Actualisé

«The Walking Dead»Non, Rick n'est plus dans le coma

Le créateur de «The Walking Dead» a démenti les infos qui circulaient sur le dénouement de sa fiction.

par
mja
Pour certains fans de la série, les zombies présents dans le show ne seraient que le fruit de l'imagination du héros, Rick.

Pour certains fans de la série, les zombies présents dans le show ne seraient que le fruit de l'imagination du héros, Rick.

Tous les fans de la série d'horreur de Robert Kirkman veulent savoir comment des zombies ont débarqué sur Terre. Du coup, ils imaginent des tas de théories toutes plus surprenantes les unes que les autres. Dernière en date: le héros Rick, joué par Andrew Lincoln, ne se serait jamais réveillé du coma dans lequel il était plongé au début de la première saison. Toutes ces histoires de zombies sortiraient donc tout droit de son imagination.

Faux, a déclaré le créateur du show. Voyant la rumeur ­enfler sur le Net, Kirkman a en ­effet dû s'exprimer sur cette thèse un peu folle. «Rick N'EST PAS dans le coma. Tous les évènements qui se déroulent dans «The Walking Dead» sont bien réels», a-t-il posté sur son compte Twitter.

Une réponse qui avait pour but de calmer les fans qui craignaient déjà une fin alambiquée, comme celle de «Lost». Le créateur, qui sait par ailleurs comment se terminera la série, s'est en revanche amusé avec les téléspectateurs, en postant un tweet intriguant: «Carl et le reste de la bande sont imaginés. Il n'a jamais ­retrouvé sa famille. Il est devenu fou après avoir tué son premier zombie.» Le tout accompagné du hashtag «Blague?».

De quoi inciter les plus accros à suivre la suite. Le premier épisode de la 5e saison, diffusé mi-octobre aux Etats-Unis, a battu des records d'audience avec plus de 17 millions de téléspectateurs. Un spin-off a d'ailleurs été commandé par la chaîne AMC. Le tournage du pilote devrait commencer à la fin de l'année.

George Martin devancé par des aficionados

En août dernier, George Martin a fait une drôle de confession: il a avoué que certains fans de son oeuvre «Game of Thrones», dont l'adaptation en série télé cartonne, avaient trouvé le dénouement de l'histoire. «Un ou deux lecteurs très attentifs ont étudié les plus obscurs et minces indices que j'ai laissés dans les livres et sont arrivés à la solution exacte», avait-il livré. Et cela, même si la fin de l'histoire n'existe pas encore sur papier. Mais pas question pour lécrivain de changer quoi que ce soit à son intrigue: «Modifier le grand final serait un désastre.»

Ton opinion