France: Nordahl L. a été déféré en vue de sa mise en examen
Actualisé

FranceNordahl L. a été déféré en vue de sa mise en examen

En garde à vue depuis lundi après la disparition d'un militaire en avril, le principal suspect de l'affaire Maëlys sera interrogé par un juge d'instruction avant sa probable mise en examen.

Le suspect no1 de l'affaire Maëlys est également soupçonné d'être impliqué dans la disparition d'un militaire en avril dernier.

Le suspect no1 de l'affaire Maëlys est également soupçonné d'être impliqué dans la disparition d'un militaire en avril dernier.

Le suspect de l'affaire Maëlys, Nordahl L., en garde à vue depuis lundi dans le cadre d'une autre enquête concernant la disparition d'un militaire, a été déféré mercredi en vue de sa mise en examen, a-t-on appris auprès du parquet. Arrivé au palais de justice de Chambéry vers 11h, il sera interrogé par un juge d'instruction avant sa probable mise en examen.

Peu avant, un journaliste de l'AFPTV avait vu un convoi partir de la gendarmerie de Chambéry où l'ancien maître-chien de l'armée de terre, âgé de 34 ans, était entendu depuis lundi 10h30. Sa garde à vue, prolongée de 24 heures mardi, prenait fin mercredi à 10h30. Les enquêteurs, qui s'appuient notamment sur des expertises téléphoniques, s'interrogent sur son éventuelle implication dans la disparition, dans la nuit du 11 au 12 avril d'Arthur Noyer, caporal du 13e Bataillon de chasseurs alpins (BCA) de Chambéry.

Le procureur de Chambéry, Thierry Dran, et le colonel Pascal Claisse, commandant de la section de recherches de Chambéry, chargé de l'enquête, tiendront une conférence de presse ce mercredi à 16h à l'issue de cet interrogatoire.Les parents d'Arthur Noyer et leur avocat, Me Bernard Boulloud, comptent quant à eux s'exprimer à l'issue du point-presse officiel, a-t-on appris auprès de ce dernier.

(afp)

Ton opinion