Affaire Maëlys: Nordahl L. «pas en état de répondre»
Actualisé

Affaire MaëlysNordahl L. «pas en état de répondre»

Le principal suspect dans la mort de la fillette de neuf ans a été auditionné jeudi. La justice voulait l'entendre sur les circonstances de la mort de l'enfant. Sans succès.

Il a fallu près de six mois avant que Nordahl L. ne reconnaisse avoir tué Maëlys.

Il a fallu près de six mois avant que Nordahl L. ne reconnaisse avoir tué Maëlys.

Keystone

La justice n'a rien pu tirer de Nordahl L., jeudi. L'ancien militaire, qui a reconnu, le 14 février, avoir involontairement tué Maëlys, était auditionné jeudi matin au palais de justice de Grenoble. Mais l'audience n'a pas duré trente minutes. Le présumé meurtrier a en effet refusé de répondre aux questions des juges d'instruction. Selon une source proche du dossier, qui s'est confiée à France Bleu, il n'était «pas en état de répondre», en raison du traitement qu'il suit depuis son hospitalisation.

Nordahl L. est donc retourné dans l'établissement spécialisé de Bron, près de Lyon, où il est soigné. Il y a été hospitalisé vendredi, après avoir révélé qu'il avait tué Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août 2017, lors d'un mariage, au Pont-de-Beauvoisin, en Isère (F). Après ses aveux, il a conduit les enquêteurs sur les lieux où il a abandonné le corps. Une grande partie des ossements de la fillette ont pu être retrouvés. Ces révélations constituent une étape charnière dans cette affaire qui a suscité beaucoup d'émois.

Selon la même source, Nordahl L. aurait demandé du temps et annoncé qu'il donnerait des explications sur la mort de l'enfant de neuf ans. Il aurait également déclaré souffrir d'angoisse et de troubles du sommeil. Craignant un passage à l'acte, Nordahl L. est entouré par des médecins. Il a été vu par six experts psychiatres.

Affaire Maëlys: le procureur s'exprime

Nordahl L. a reconnu avoir tué la fillette, le 14 février 2018.

(NewsXpress)

Ton opinion