Nos bonnes adresses pour un week-end stylé à Strasbourg

Une piscine publique Belle Époque: les Bains municipaux de Strasbourg ont été inaugurés en 1908.

Une piscine publique Belle Époque: les Bains municipaux de Strasbourg ont été inaugurés en 1908.

P. Bogner
Publié

Voyage en france voisineNos bonnes adresses pour un week-end stylé à Strasbourg

La capitale alsacienne est une destination design. Notre sélection des établissements à fréquenter cet été.

par
Emmanuel Coissy

De Strasbourg, on connaît surtout sa cathédrale et ses canaux qu’on admire en visitant, en décembre, le célèbre marché de Noël. Pourtant, la capitale alsacienne est aussi une destination estivale dont les bonnes adresses se dégustent, par exemple, en un week-end, vu sa proximité avec la Suisse. Nous avons donc sélectionné des établissements, nouveaux ou récemment rénovés, qui se distinguent par leur design.

L’hôtel

Le lobby et la réception de l’hôtel Léonor.

Le lobby et la réception de l’hôtel Léonor.

N. Matheus

La façade néoclassique du bâtiment, qui a été un hôtel particulier puis un commissariat, ne laisse rien deviner du charmant établissement qu’elle protège. Idéalement situé au centre-ville, l’hôtel Léonor est un quatre-étoiles inauguré en 2021. Les espaces communs, lobby, restaurants et cour intérieure avec terrasse forment une ravissante entrée en matière. Les chambres sont élégantes et confortables. Petit-déjeuner délicieux. Accueil chaleureux. 

Hôtel Léonor

Rue de la Nuée Bleue 11

Détail d’une chambre.

Détail d’une chambre.

N. Matheus

Le restaurant

Le tartare est la spécialité de La Hache.

Le tartare est la spécialité de La Hache.

On dit que la maison était autrefois celle d’un bourreau. D’où le nom du restaurant qu’elle abrite, La Hache. D’ailleurs des haches ornent les murs. Sachant cela, nul ne s’étonnera que la spécialité soit le tartare coupé au couteau, comme il se doit. Le mets est délicatement assaisonné. La carte de cet antre bistronomique s’articule autour de plats sincères qui évoluent au gré des saisons. Jolie sélection de vins naturels.

La Hache

Rue de la Douane 11

Du mobilier moderne entre
des murs chargés d’histoire.

Du mobilier moderne entre
des murs chargés d’histoire.

Le bar

Le bar à cocktails du Drunky Stork Social Club.

Le bar à cocktails du Drunky Stork Social Club.

S. Weltin

L’immeuble était une banque. Depuis une année, c’est un restaurant stylé, le Drunky Stork Social Club. La distribution des espaces donne l’impression d’être dans un théâtre. L’attention est immédiatement attirée par le bar monumental qui trône au centre. Son sommet est animé par des vidéos. Juchée sur les chaises hautes, la clientèle déguste des cocktails réalisés avec soin. Lieu animé.

The Drunky Stork Social Club

Rue du Vieux Marché aux Vins 24

DR

La piscine

La rénovation des infrastructures 
a été achevée à la fin de 2021.

La rénovation des infrastructures
a été achevée à la fin de 2021.

P. Bogner

Après trois ans de travaux, les Bains municipaux ont retrouvé, l’année dernière, leur splendeur originelle. Cette piscine publique a été inaugurée en 1908. On s’y rend autant pour nager que pour admirer son architecture Belle Époque. Une étape incontournable pour qui aime le design. 

Bains municipaux de Strasbourg

Boulevard de la Victoire 10

Un moment de bien-être 
et un voyage dans le temps.

Un moment de bien-être
et un voyage dans le temps.

P. Bogner

Le musée

Marcelle Cahn, «Femme et voilier», 1926-1927.

Marcelle Cahn, «Femme et voilier», 1926-1927.

Musées de la Ville de Strasbourg/M. Bertola

Marcelle Cahn (1895-1981) est née à Strasbourg. L’évolution de son style (expressionniste, cubiste, puis constructiviste) épouse celle de l’avant-garde de la première moitié du XXe siècle. Le Musée d'Art Moderne et Contemporain lui consacre une rétrospective, sous-titrée «En quête d’espace», à voir jusqu’au 31 juillet. La visite de l’exposition rend justice à une artiste méconnue. Parcours passionnant. 

Exposition «Marcelle Cahn. En quête d’espace»

Musée d'Art Moderne et Contemporain

Place Hans Jean Arp 1

Vue extérieure du MAMCS.

Vue extérieure du MAMCS.

Musées de la Ville de Strasbourg/M. Bertola

Le théâtre

Le 1er acte de «West Side Story», à l’Opéra du Rhin.

Le 1er acte de «West Side Story», à l’Opéra du Rhin.

K. Beck

Standing ovation. Les représentations de «West Side Story», dont la dernière strasbourgeoise a lieu ce vendredi, ont été triomphales. La comédie musicale de Leonard Bernstein a marqué la saison de l’Opéra du Rhin, institution culturelle active dans trois villes alsaciennes. Pour admirer la mise en scène, la chorégraphie et la scénographie de cette production cosignée par Barrie Kosky et Otto Pichler, il faudra se rendre à Mulhouse à la fin du mois. À ne pas rater: le spectacle de fin d’année, «La flûte enchantée», de Mozart, en décembre prochain.

Opéra national du Rhin

Place Broglie 19

Ton opinion

0 commentaires