Informatique: Nos données pourraient être plongées dans l'océan
Actualisé

InformatiqueNos données pourraient être plongées dans l'océan

Microsoft a testé un centre de stockage subaquatique présentant des avantages énergétiques.

par
man
Le prototype se présente sous la forme dun conteneur étanche. (Microsoft)

Le prototype se présente sous la forme dun conteneur étanche. (Microsoft)

photo: Kein Anbieter

Afin de réduire sa facture de climatisation et d'alimentation en énergie des centres de données, Microsoft mène un projet de recherche expérimental. Baptisé Project Natick, il consiste à déployer un datacenter sous l'océan, rapporte le «New York Times». Le but: profiter d'un refroidissement optimal grâce à la température de l'eau. Le géant américain a aussi imaginé un système de turbines capables de capter les courants pour alimenter le conteneur en électricité.

Un prototype appelé Leona Philpot, du nom de l'un des personnages du jeu vidéo «Halo» (comme l'assistant Cortana), a ainsi été immergé à environ 9 mètres de profondeur, à 1 km au large de la côte du Pacifique, l'année dernière. Outre les avantages en termes énergétiques, un tel centre de données immergé serait très rapide à mettre en service. Microsoft estime à seulement 90 jours le temps nécessaire, contre deux ans actuellement pour un datacenter terrestre.

La firme de Redmond n'est pas la première entreprise à avoir innové en matière de réduction de coûts énergétiques. La société Nautilus Data Technologies a par exemple entamé la construction d'un centre de données flottant. Quant à Facebook, il a placé l'un de ses datacenters à Lulea, en Suède, afin de profiter de l'énergie hydroélectrique renouvelable et de la basse température extérieure pour le refroidissement.

Ton opinion