Thônex (GE): «Nos enfants sont évacués et on ne nous avertit pas!»
Actualisé

Thônex (GE)«Nos enfants sont évacués et on ne nous avertit pas!»

Un fort dégagement de fumée a obligé une école primaire à faire sortir profs et élèves en urgence. Les parents n'en ont rien su. La direction n'a pas jugé utile de les prévenir.

par
David Ramseyer
L'incident à l'école de Marcelly na fait aucun blessés, ni dégâts.

L'incident à l'école de Marcelly na fait aucun blessés, ni dégâts.

photo: Keystone

«La fumée était épaisse, le bâtiment à peine visible et ça sentait fort», raconte Julien*, père d'un garçon de 4 ans scolarisé à l'école de Marcelly, à Thônex. Lundi 22 février vers 14h30, les 368 élèves et 25 enseignants de l'établissement ont été évacués des lieux en raison d'un fort dégagement de fumée, provoqué par l'allumage défectueux d'une chaudière. Tout s'est heureusement bien terminé. L'évacuation s'est déroulée dans le calme, élèves et professeurs ont pu réintégrer les classes moins d'une heure après.

Un mot pour rassurer

Plusieurs parents se sont cependant étonnés de l'absence de communication de la part de la direction, suite à cet incident. «Nos enfants sont évacués et on ne nous avertit pas?! Certains ont appris ce qui s'était passé par la bouche de leurs petits ou par d'autres familles, mais pas un mot d'explication de l'école, aucune information, rien, confirme Julien. Une circulaire pour rassurer les parents aurait été bienvenue.»

Il n'y a eu aucun départ d'incendie, note le Département de l'instruction publique, mais une «simple évacuation semblable à l'exercice de sécurité annuel, n'ayant entraîné aucun risque ni désagrément pour les élèves». L'école n'a ainsi pas jugé utile d'informer les familles. En matière de communication suite à ce type d'incident, il n'y a d'ailleurs pas de procédure particulière, précise l'Etat.

Communiquer sur internet

Le directeur d'établissement Christian Forgnone s'étonne de son côté que les parents ne se soient pas adressés à lui directement: «Ma porte leur est toujours ouverte». Si un tel évènement devait se reproduire, l'école envisage d'informer via son site internet pour rassurer les proches des élèves.

*Prénom d'emprunt

Ton opinion