Actualisé 30.03.2020 à 18:29

Netflix

Nos favoris parmi 21 Ghibli et 10 Miyazaki

Il n'y a pas qu'Hayao Miyazaki au menu des 21 films Ghibli programmés par Netflix. Mais il y a surtout lui!

de
Catherine Magnin
DR

La troisième vague de la programmation débutée sur Netflix en février sera accessible dès mercredi 1er avril 2020. À cette date, 21 titres du fameux studio d'animation japonais seront disponibles, dont 10 signés Hayao Miyazaki.

Même si «Arriety, le petit monde des chapardeurs» (de Hiromasa Yonebayashi) séduira les jeunes spectateurs par son espièglerie et «Le conte de la princesse Kaguya» (d'Isao Takahata) les moins jeunes par sa beauté graphique, ces petits bijoux tout sauf négligeables n'arrivent pas à faire oublier la suprématie de Hayao Miyazaki.

Et disons-le tout de go: on ne choisit pas parmi les films de Miyazaki. On les croque tous sans exception, tant les titres signés par le maître japonais de l'animation survolent l'ensemble de la production des studios. Voici néanmoins nos quatre préférés.

1. «Le voyage de Chihiro»

Attention, merveilles à tous les étages! Chihiro, gamine boudeuse, découvre, au sortir d'un tunnel, une ville fantôme envahie de spectres dès que la nuit tombe. Tandis que ses parents sont transformés en porcs, Chihiro doit fuir si elle ne veut pas carrément... s'effacer! Avec ses personnages protéiformes, sorcière étonnante, bébé joufflu géant ou gentil méchant, ce voyage initiatique fantastique vaut bien tous les Disney du monde.

1. Ex aequo «Princesse Mononoke»

Un peu plus adulte que «Le voyage de Chihiro», «Princesse Mononoke» touchera un public un peu moins large. Il raconte l'histoire d'un prince, maudit par un démon, qui s'en va chercher le dieu Cerf qui le libérera du maléfice et rencontre une jeune fille élevée par une déesse de la nature. Sur fond de Japon féodal à la mode de Kurosawa, avec une musique sublime, ce pur chef-d'oeuvre est d'une beauté graphique à couper le souffle et sa dimension de fable écologique d'une actualité criante.

3. «Ponyo sur la falaise»

En parlant de jeune public, quelle plus belle proposition que cette variation sur la Petite Sirène? Miyazaki y met en scène un poisson rouge femelle bien décidée à devenir humaine. Le réalisateur et scénariste prend les jeunes spectateurs pour ce qu'ils sont: des êtres intelligents! Alors, s'il fait sobre dans le rythme ou le nombre de personnages, il ne simplifie pas les questionnements pour autant, et soigne d'autant plus la qualité de l'animation. Le film idéal à revoir en famille.

4. «Le vent se lève»

Choix purement subjectif, le dernier film en date de Miyazaki (2013) fait rimer sérénité avec audace et virtuosité époustouflantes. Le héros, trop bigleux pour pouvoir piloter, devient ingénieur en aéronautique: il dessine un avion de guerre (le fameux Zéro) en souhaitant qu'il ne transporte pas de bombe! Inspiré d'une histoire vraie, profondément inscrit dans la réalité historique (tremblement de terre de 1923, Grande Dépression, épidémie (!) de tuberculose) «Le vent se lève» est aussi un vibrant hommage au monde de l'aviation qui traverse tout le cinéma de Miyazaki.

On rappellera enfin que plus de 3 heures de doc sur les coulisses et la manière de travailler de Mizyazaki, sont toujours disponibles gratuitement sur le site de la chaîne NHK (jusqu'en 2026).

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!