Actualisé 29.01.2019 à 13:59

Sondage «20 minutes»Nos jeunes lecteurs sont très «accros» à Federer

La jeune génération regretterait davantage une fin de carrière immédiate du Bâlois que les plus anciens, révèle notre sondage en ligne mené auprès de notre lectorat.

de
cam

Sorti prématurément à l'Open d'Australie, le Bâlois peut néanmoins se rassurer: nos lecteurs croient durent comme fer qu'il saura rebondir, comme il l'a toujours fait jusqu'à présent! En grande majorité «déçus de sa performance à Melbourne car ils pensaient qu'il irait plus loin»(77,1%), nos internautes sont encore plus nombreux à penser qu'il gagnera encore au moins une fois un Grand Chelem (79,6%). Seule une infime minorité des sondés estiment qu'il ne s'imposera plus dans un grand tournoi.

Entré dans sa 38e année, la longévité record du Bâlois vous laisse béats d'admiration. Pour 71% des sondés, c'est juste un «Respect, Monsieur Federer!» Un lecteur sur 5 pense que cette longévité est «logique, vu qu'il a toujours respecté son corps». Et seulement 5,6% cherchent encore à «comprendre comment c'est possible»...

«Un malheur» pour plus d'un jeune sur 3!

Et si Roger Federer annonçait demain qu'il mettait un terme immédiat à sa carrière? Ce serait assurément mal vécu par l'ensemble de nos lecteurs! 47% d'entre eux parleraient d'un «coup dur». Pour 36,5% de notre jeune panel (moins de 30 ans), ce serait carrément «un malheur». Chez les plus de 30 ans, ils ne sont «que» 22,3% à penser pareil. Une différence qui s'explique de façon finalement assez logique. Les plus anciens sont deux fois plus nombreux à assurer «ne pas être triste, car ils l'ont tellement souvent vu jouer». (18,2% contre 8,9%) Les plus jeunes se sont visiblement pas encore rassasiés des coups de génie du Bâlois!

Enfin, on notera que nos lecteurs n'admirent pas uniquement le talent du joueur. 71,6% apprécient également son fair-play sur le circuit, loin devant son côté père de famille et gendre idéal (14,3%). Et beaucoup pensent qu'une fois à la retraite, le Bâlois profitera surtout de sa famille et de son argent (43,6%). Seul un sondé sur 5 pense qu'il se reconvertira en tant qu'entraîneur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!