Allemagne: Noter ses profs relève de la liberté d'expression
Actualisé

AllemagneNoter ses profs relève de la liberté d'expression

Noter ses professeurs relève de la liberté d'expression des élèves, a tranché mardi la plus haute juridiction allemande, déboutant une enseignante qui voulait l'interdiction d'un site internet ad hoc.

Mais la Cour constitutionnelle a précisé dans un communiqué que son jugement était une «décision isolée» qui ne pouvait valoir pour les autres sites d'évaluation.

Elle a décidé que les évaluations figurant sur «spickmich.de» pouvaient être considérées comme «l'expression d'une opinion» sur la compétence professionnelle de la plaignante.

Les commentaires laissés par les élèves sur ce site particulier ne sont «ni outrageants ni blessants dans la forme», a estimé la Cour.

L'enseignante de Rhénanie du Nord-Westphalie (ouest) s'était déjà vu déboutée à deux reprises en 2008 de sa plainte à l'encontre des administrateurs du site «spickmich.de».

A l'époque, elle avait fait valoir que la publication de son nom et de l'intitulé de sa matière sur le site constituait une infraction à la loi fédérale de protection des données personnelles, et au droit protégeant la personne humaine.

Les élèves lui avait attribué 4,3 (sur une échelle allemande de 1 à 6) pour le contenu des ses cours d'allemand. (afp)

Ton opinion