Selon une étude: Notes influencées par le milieu social des élèves
Actualisé

Selon une étudeNotes influencées par le milieu social des élèves

A l'école, la performance ne justifie pas à elle toute seule le résultat obtenu. L'éducation des parents et leur statut socio-économique jouent un rôle essentiel dans la manière dont un enseignant évalue ses élèves.

par
Olivia Fuchs

Mêmes résultats aux examens, mais de moins bonnes appréciations de la part du professeur. C'est le sort réservé aux enfants issus de familles de classe modeste, selon une étude de Franz Baeriswyl, chercheur en éducation à l'université de Fribourg ainsi que de ces collègues allemands, relate mercredi «20 Minuten». Les inégalités de traitement se font surtout remarquer lorsqu'il s'agit de décider si un enfant poursuivra ses études à l'école secondaire-supérieure ou non: «Nous n'avons pas pu déterminer les raisons exactes de ce phénomène. Les enseignants pensent peut-être inconsciemment que les parents issus d'un milieu plus cultivé pourront soutenir davantage leurs enfants au collège.»

Pour Beat W. Zemp, ces résultats ne sont pas surprenants. Le président de l'association des enseignants estime que les parents portent une grande part de responsabilité dans la question d'envoyer leurs enfants au collège ou non: «S'ils ont eux-même fait des études, ils se soucieront davantage de la formation de leurs petits. Ils se renseignent plus souvent sur leurs résultats auprès des enseignants. Ces derniers se focalisent ainsi plus sur certains élèves que d'autres.»

Selon Franz Beariswyl, certains parents ne remarquent même pas que les professeurs évaluent leurs enfants de manière inégale par rapport aux autres. «Ces personnes ne connaissent pas encore très bien notre système scolaire. Ils ne se rendent ainsi pas toujours compte des conséquences qu'une mauvaise évaluation peut entraîner», estime pour sa part la conseillère nationale PDC Kathy Riklin.

Ton opinion