informatique – Nothing tente le pari audacieux du smartphone

Publié

informatiqueNothing tente le pari audacieux du smartphone

La firme du charismatique Carl Pei devrait dévoiler ses nouvelles ambitions lors d’un événement agendé le 23 mars.

La firme Nothing compte beaucoup sur le design pour se démarquer de la concurrence.

La firme Nothing compte beaucoup sur le design pour se démarquer de la concurrence.

nothing

«Et si nous vous disions que 2021 n’était qu’un tour de chauffe?» C’est ainsi que la toute jeune société Nothing a annoncé la tenue le 23 mars prochain d’un événement diffusé en direct. Son très populaire fondateur, Carl Pei, devrait selon toute vraisemblance annoncer un smartphone. Lors du dernier salon du mobile à Barcelone, l’entrepreneur à l’origine du smartphone OnePlus a fièrement fait circuler en coulisse un prototype. Il a été présenté à des cadres clés du secteur de la téléphonie mobile, comme l’a relevé le site Techcrunch. Le spécialiste des fuites, Evan Blass, l’aurait même pris en photo alors que Carl Pei le présentait à Cristiano Amon, patron de Qualcomm, son partenaire stratégique pour les puces. «Rien à voir ici», a ironisé le célèbre twittos en référence au nom de la société.

L’appareil devrait miser sur un design original faisant la part belle à la transparence, à l’image de son premier produit, des écouteurs sans fil lancés l’an passé. Ces derniers se sont écoulés à plus de 400’000 unités, selon les chiffres de la société.

De l’argent frais

Nothing a pu bénéficier d’un nouveau tour de financement à hauteur de 70 millions de dollars. L’argent servira, selon l’entreprise, à «créer de nouvelles catégories de produits en partenariat avec Qualcomm Technologies et sa plateforme Snapdragon, et pour développer les opérations de son nouveau centre de design de Londres, dirigé par l’ancien chef du design de Dyson, Adam Bates». La firme avait déjà bouclé un financement de 50 millions de dollars l’automne passé en même temps que l’officialisation de son partenariat avec Qualcomm.

Marché bien établi

Carl Pei s’est fait connaître avec les smartphones OnePlus vendus initialement exclusivement sur le Net. Après son départ, il s’est redonné un défi de taille. Il semble devenu encore plus difficile de se faire une place durable sur le marché des smartphones. Engagé depuis de longues années, Google n’y arrive toujours pas. Le cofondateur d’Android, Andy Rubin, a lui subi un échec cuisant avec son Essential Phone. Les reprises successives de la marque BlackBerry pour des smartphones n’ont pas connu meilleur sort, sans parler des modèles plus luxueux comme ceux de Red et de Vertu qui ont été abandonnés.

(laf)

Ton opinion

0 commentaires