Genève: «Notre capacité de vaccination est sous-utilisée»
Publié

Genève«Notre capacité de vaccination est sous-utilisée»

En raison du nombre de doses limitées livrées au Canton, le dispositif de vaccination au Covid ne tourne pas à plein régime. Pour l’heure, près de 10’900 personnes ont reçu l’injection.

par
Leila Hussein
Il arrive que les quantités de vaccins livrées soient en dessous de ce qui était initialement prévu. Les autorités le découvrent le jour de la livraison ou quelques jours avant; ce qui demande une importante capacité d’adaptation, indiquent la pharmacienne cantonale genevoise.

Il arrive que les quantités de vaccins livrées soient en dessous de ce qui était initialement prévu. Les autorités le découvrent le jour de la livraison ou quelques jours avant; ce qui demande une importante capacité d’adaptation, indiquent la pharmacienne cantonale genevoise.

Scott Heins/2020 Getty Images

«Nous avions une surcapacité de vaccination, mais pas assez de doses.» C’est le bilan tiré, lors d’un point presse vendredi, par la pharmacienne cantonale, Nathalie Vernaz, quatre semaines après le lancement de la campagne de vaccination genevoise. Chaque jour, un maximum de 1000 personnes est vaccinées dans le canton. Un chiffre bien en dessous de ce que les trois centres de vaccination actuellement opérationnels peuvent effectuer.

Le Moderna en renfort

La raison de cette cadence ralentie? Les livraisons de vaccins qui ne correspondent pas toujours à ce qui était attendu. «Nous avons une visibilité à très court terme, précise la pharmacienne cantonale. Il est arrivé que nous apprenions le jour même que nous n’allions pas recevoir la quantité demandée. Ça demande beaucoup d’agilité.» Mais avec la réception de 10’500 vaccins de type Moderna vendredi dernier, la donne devrait bientôt changer. «Nous devions réaliser les derniers calibrages, faire les tests «qualité» avant de lancer la vaccination», explique Nathalie Vernaz. Le Canton a utilisé la quasi totalité des doses Pfizer. Ce sont désormais les injections Moderna qui vont prendre le relais dans la totalité des sites de vaccination. Genève devrait recevoir encore 10’000 doses de ce dernier vaccin, début février.

Genève fait mieux que son voisin vaudois

Trois nouveaux centres s’ajoutent d’ailleurs à la liste actuelle (m3 Sanitrade, Clinique de Carouge et Clinique et permanence d’Onex). Il s’agit du Centre médical universitaire (CM), de la Clinique des Grangettes et de la Clinique Générale-Beaulieu. «Ces nouveaux lieux vont commencer doucement, à raison de 100 vaccins par jour, pour atteindre 400, à terme», indique la pharmacienne cantonale.

A Genève, près de 10’900 personnes ont reçu une première dose à ce jour. Elles sont encore 28’000 inscrites pour se faire piquer et 8’000 sont sur liste d’attente. La ligne verte mise en place pour les inscriptions semble s’être désengorgée et ne plus être saturée, comme ça a été le cas au début de la campagne. «Nous avons trouvé un équilibre», estime Nathalie Vernaz. Selon le calendrier du Canton, les vaccins devraient être disponibles à l’ensemble de la population entre les mois de mai et juin.

«Alain Berset surpris en bien»

Les chiffres du nombre de vaccinations par canton publiés vendredi par Berne indiquent que Genève se trouve au-dessus de la moyenne nationale en nombre de doses administrées pour 100 habitants, 2.15 contre 1.97. Le bout du lac fait également mieux que son voisin vaudois qui s’établit, lui, à 1.66. Questionnée sur les raisons de ces différences, la pharmacienne cantonale précise qu’il ne s’agit pas d’une compétition, mais que «les stratégies adoptées sont différentes dans chaque canton. La nôtre permet de prévoir la vaccination en fonction des livraisons et de prendre en compte la seconde injection».

La spécialiste se réjouit d’ailleurs de la réaction de Berne en la personne d’Alain Berset, en visite vendredi aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). «Il a pu voir notre dispositif de vaccination. Je crois qu’il a été surpris en bien. Nous n’avons pas à nous inquiéter, notre système est robuste.»

Le Covid en chiffre à Genève

«Bien que nous soyons toujours à un niveau trop élevé, soit quatre fois plus qu’après la seconde vague, la situation est globalement stable», a indiqué la médecin cantonale Aglaé Tardin. Le Canton compte environ 130 nouvelles infections par jour, entre 10 et 15 hospitalisations quotidiennes liées au Covid-19 et 400 personnes hospitalisées en raison du virus aux HUG. «Le nombre de cas et d’hospitalisations n’augmentent pas massivement grâce aux directives, mais aussi parce que les gens les respectent et les suivent, confie l’experte qui félicite la population pour son attitude.»

Ton opinion

395 commentaires