Charlie Carver: «Notre film est un message d’amour»
Publié

Charlie Carver«Notre film est un message d’amour»

L’acteur Charlie Carver est fier d’incarner un personnage gay dans son nouveau film, afin de faire évoluer les mentalités.

par
Henry Arnaud, Londres
Le comédien américain Charlie Carver a révélé publiquement son homosexualité sur Instagram, en 2016.

Le comédien américain Charlie Carver a révélé publiquement son homosexualité sur Instagram, en 2016.

AFP

Connu pour avoir joué dans «Desperate Housewives», puis dans «Teen Wolf», l’acteur américain de 32 ans incarne le séduisant cow-boy dans le film «The Boys in the Band», adapté d’une pièce de Broadway sur la vie d’un groupe de gays à New York à la fin des années 1960. C’est depuis Londres où il tourne «Batman» que Charlie Carver a répondu à «20minutes».

Votre film va avoir davantage de spectateurs en quelques jours sur Netflix que depuis sa création à Broadway, il y a plus de 50 ans, qu’en pensez-vous?

En tant que membre de la communauté LGBTQ, savoir que des millions de personnes dans le monde vont découvrir l’adaptation au cinéma de cette pièce culte est une joie autant qu’une fierté. Nous allons pouvoir toucher des gens qui vivent dans des endroits où être gay n’est toujours pas accepté par les autres. Notre film est un message d’amour qui montre les progrès faits dans la société américaine depuis les années 1960, mais aussi le chemin qui reste à parcourir.

Si vous croisiez dans un bar un gars qui ressemble à votre personnage dans ce film, connu uniquement sous le nom de cow-boy, quelle serait votre réaction?
Je ne sais pas comment répondre à cette question sans avoir l’air d’un narcissique, mais si je croisais un gars comme le cow-boy, je pense que j’essayerais de le draguer (rire).

Avez-vous gardé quelque chose du costume du cow-boy?

J’ai volé pleins de trucs dans ma loge avant le dernier jour, mais j’ai surtout gardé le foulard du cow-boy que je portais autour du cou. Il est dans mon garage, à Los Angeles.

Avant larrêt de «Teen Wolf», vous avez décidé de parler ouvertement de votre homosexualité. Pourquoi?

Je voulais être authentique dans ma vie privée comme dans ma carrière. J’approchais des 30 ans et j’ai éprouvé le besoin de partager ma vérité avec le monde. Je ne voulais pas d’une carrière à Hollywood si je ne pouvais pas partager mon identité avec les autres. Incarner des personnages gays est une responsabilité mais aussi une manière d’aider à s’accepter.

Vous tournez «Batman» actuellement à Londres. Comment se passe ce tournage après les problèmes liés au Covid-19?

Nous avons pris beaucoup de retard dans la production à cause du virus, c’est sûr. Mais tout va bien à présent. Je n’ai pas le droit de vous parler de mon personnage, mais je n’incarne pas Robin (rire). Comme tout le reste de l’équipe, Robert Pattinson et moi avons des tests régulièrement pour être certains que nous sommes en bonne santé.

Vous parlez un peu le français. Comment avez-vous appris notre langue?

J’avais des cours de français à l’école, mais j’ai surtout eu un petit copain francophone pendant un temps. C’est le meilleur moyen pour apprendre et pratiquer une langue, non? (ndlr: Charlie éclate de rire).

Ton opinion