Développement: «Notre Jeûne fédéral» récolte un demi-million de francs
Actualisé

Développement«Notre Jeûne fédéral» récolte un demi-million de francs

Le comité romand «Notre jeûne fédéral» a achevé lundi sa collecte d'argent destiné à l'aide au développement.

Les fonds réunis cette année serviront à soutenir des projets en République démocratique du Congo (RDC), en Tanzanie et en Ethiopie.

Le produit de la récolte sera attribué à Action de carême, Pain pour le prochain, Swissaid et Helvetas. Les oeuvres d'entraide poursuivront des projets visant à améliorer le statut social des femmes (Ethiopie, Tanzanie) et renforcer leur autonomie sur le plan alimentaire (Ethiopie, RDC).

L'Etat de Neuchâtel attribue au comité «Notre Jeûne fédéral» la majeure partie du budget cantonal réservée à l'aide aux pays en développement, soit environ 250 000 francs. Au total, le comité neuchâtelois «Notre Jeûne fédéral» peut en général attribuer chaque année aux oeuvres d'entraide une somme de 350 000 francs.

500 000 francs au total

En Suisse romande, la collecte permet de réunir environ 500 000 francs, compte tenu de la contribution spéciale neuchâteloise. La collecte s'achevant le lundi du Jeûne fédéral, jour férié dans plusieurs cantons, a été lancée en 1957 par le pasteur neuchâtelois Jean-Samuel Javet.

Les Eglises des cantons de Vaud et Genève, celles du Jura bernois, ainsi que des villes de Bienne et Berne, se sont jointes au mouvement les années suivantes. En mars dernier, le Grand Conseil neuchâtelois a adopté une loi conférant une base légale à la coopération au développement et à l'aide humanitaire.

Pas d'augmentation

A cette occasion, les députés avaient rejeté une proposition du groupe POPVertsSol de porter à 0,7 % du budget de fonctionnement de l'Etat les sommes consacrées à l'aide au développement. Les montants alloués actuellement représentent moins de 0,15 % du budget. Pour la Confédération, ce taux s'élève à 0,41 %. (ats)

Ton opinion