Actualisé 04.08.2009 à 18:20

UBS au deuxième trimestre«Nous avançons à grands pas dans la bonne direction»

UBS ne voit pas encore le retour à la rentabilité se profiler. Mais son patron, Oswald Grübel est confiant.

Selon Oswald Grübel, patron du numéro un bancaire suisse en termes d'actifs, il faudra encore un peu de temps à l'établissement pour afficher un bénéfice.

«Je ne peux pas vous dire» quand la banque affichera à nouveau des chiffres noirs, mais l'UBS avance à grands pas dans la bonne direction», a relevé mardi à Zurich Oswald Grübel. L'établissement se trouve actuellement en meilleure position qu'il y a quelques mois, a-t-il ajouté.

L'ancien patron du Credit Suisse, appelé à remettre de l'ordre dans la maison UBS en février dernier, a noté qu'il n'aurait pas accepté le poste de directeur général s'il avait été possible de retrouver les chiffres noirs en l'espace d'un trimestre. L'Allemand s'est néamoins dit «nettement plus optimiste que l'on pourrait le croire».

Le retour à la rentabilité dépendra aussi de l'évolution des marchés. La bonne orientation actuelle des marchés d'actions ne devrait guère s'accentuer. Elle pourrait même s'estomper au cours des deux à trois prochains mois, des corrections n'étant pas exclues, a jugé M. Grübel.

Le patron d'UBS a aussi estimé que les sorties nettes de capitaux allaient encore se poursuivre en Amérique. Un retournement rapide de tendance est peu probable. La banque souffre toujours d'une perte de réputation, a-t-il noté, même si l'accord extrajudiciaire annoncé vendredi dans le cadre du litige fiscal opposant l'UBS aux autorités américaines représente un point positif.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!