Publié

Berset fait son autocritique«Nous avons été trop optimistes en septembre»

Alain Berset fait son autocritique dans une interview donnée à la RTS. Il admet notamment que laisser les grandes manifestations reprendre était une erreur. La Suisse, comparée à ses voisins, est toujours à un niveau élevé d’infection.

par
Loïck Mauroux
RTS

Invité mercredi dans l’émission «La Matinale» sur la RTS, Alain Berset a reconnu certaines erreurs du gouvernement concernant la gestion de la crise du Covid-19. Le relâchement de l’automne a été «une erreur». À partir du 1er octobre, le Conseil fédéral a de nouveau autorisé des événements majeurs: «Nous étions probablement trop optimistes», admet le Conseiller fédéral.

Les sept Sages ont alors réagi et remis en place des restrictions à l’arrivée de la deuxième vague. «La Suisse romande a atteint des records mondiaux à cet égard», a déclaré M. Berset, faisant référence aux taux d’infection très élevés enregistrés entre-temps en Suisse romande. Bien que les chiffres pour l’ensemble de la Suisse aient de nouveau baissé en novembre, la diminution a été très lente et insuffisante, selon le ministre de la Santé.

Alain Berset a également justifié le serrage de vis annoncé pour samedi. «Nous voulons éviter d’être à court d’alternatives et de devoir tout fermer à nouveau», a déclaré le ministre. «Nous avons connu une stagnation à un niveau très élevé ces derniers jours. C’est une situation très dangereuse. Nous n’avons jamais connu cela dans cette pandémie auparavant. Nous sommes à un niveau beaucoup plus élevé que tous les pays voisins et un revers peut avoir des conséquences catastrophiques.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!