Libye: «Nous avons le droit de tuer Kadhafi»
Actualisé

Libye«Nous avons le droit de tuer Kadhafi»

Mouammar Kadhafi est très certainement en Libye, ont indiqué mercredi de hauts responsable du Conseil national de transition et «s'il ne se rend pas, c'est notre droit de le tuer».

Mouammar Kadhafi est très certainement en Libye, ont indiqué mercredi de hauts responsable du Conseil national de transition (CNT, organe politique des rebelles)), et «s'il ne se rend pas, c'est notre droit de le tuer», a ajouté l'un d'eux.

«L'information que j'ai est celle-là: Kadhafi est quasi certainement, à 80%, encore en Libye», a indiqué à l'AFP Omar Hariri, responsable des affaires militaires à Tripoli.

«Nous pensons qu'il est en Libye (...). C'est notre droit de le tuer», a précisé Ahmad Darrad, chargé des affaires intérieures du pays.

«Il nous tue, c'est un criminel et un hors-la-loi. Partout dans le monde si un criminel ne se rend pas, il est du droit de ceux qui font respecter la loi, de le tuer», a poursuivi M. Darrad qui doit superviser la création d'un ministère de l'Intérieur lors de la formation du nouveau gouvernement.

A Syrte ou Bani Walid?

Selon les rebelles, Mouammar Kadhafi se cache soit à Bani Walid, au sud-est de Tripoli, ou dans les environs de la capitale. Des rumeurs le donnent également proche de la ville de Syrte, sa région d'origine.

Auparavant, Ali Tarhuni, un des plus hauts responsables du CNT avait laissé entendre devant des journalistes que les rebelles savaient où se trouvait l'ancien dirigeant mais refusait de donner des détails. Il s'est contenté d'indiquer que Mouammar Kadhafi serait «en train de courir d'égout en égout». (afp)

L'Otan frappe sur Syrte et Bani Walid où pourrait se cacher Kadhafi

L'Otan a indiqué mercredi avoir accentué ses frappes sur les villes libyennes de Syrte, région d'origine du dirigeant en fuite Mouammar Kadhafi, et de Bani Walid, une localité au sud-est de Tripoli où le «Guide» aurait pu trouver refuge selon la rébellion.

Au cours de la journée de mardi, les forces de l'Otan ont notamment détruit douze véhicules armés, trois chars et une installation radar aux abords de Syrte ainsi qu'un dépôt de munitions et trois lanceurs de missiles sol-sol près de Bani Walid, selon un communiqué de l'alliance.

Au total, les forces alliées ont effectué 38 frappes mardi.

Mouammar Kadhafi est toujours introuvable et les rumeurs continuent à le donner comme s'étant réfugié dans la région de Syrte (360 km à l'est de Tripoli), dont il est originaire.

Selon les rebelles, Mouammar Kadhafi pourrait également se trouver à Bani Walid, à 100 km au sud-est de Tripoli, ou dans les environs de la capitale.

L'agence italienne Ansa, citant des «sources diplomatiques libyennes autorisées», a affirmé cette semaine que le «Guide» se trouverait à Bani Walid, avec ses fils Saadi et Seïf al-Islam.

La localité de Bani Walid est considérée comme fidèle au colonel Kadhafi. Bani Walid, qui se trouve dans le district de Misrata, est un des fiefs de la tribu des Warfalla, une des plus puissantes du pays et qui compte environ un million de personnes.

«L'information que j'ai est celle-là: Kadhafi est quasi certainement, à 80%, encore en Libye», a indiqué à l'AFP Omar Hariri, responsable des affaires militaires à Tripoli du Conseil national de transition (CNT, organe politique des rebelles).

Le dirigeant libyen en fuite conserve une capacité «à commander et contrôler des troupes, leurs mouvements, et celui d'armes ainsi que leur déploiement, y compris le tir de missiles sol-sol», avait affirmé mardi le porte-parole de l'opération de l'Otan en Libye, le colonel canadien, Roland Lavoie.

Ton opinion