«NO TIME TO DIE» – Nous avons testé les voitures des James Bond
Il n’y a pas qu’une, mais quatre Aston Martin qui font leur apparition dans le nouveau James Bond: la Valhalla, la DBS, la V8 Saloon et la DB5 (de gauche à droite).

Il n’y a pas qu’une, mais quatre Aston Martin qui font leur apparition dans le nouveau James Bond: la Valhalla, la DBS, la V8 Saloon et la DB5 (de gauche à droite).

Aston Martin
Publié

«NO TIME TO DIE»Nous avons testé les voitures des James Bond

Le nouveau James Bond «No time to die» vient de sortir sur les écrans. Une fois de plus, l’agent 007 conduit une Aston Martin. Nous avons eu le privilège de tester les stars sur quatre roues sur le circuit britannique de Silverstone, avant même la première du film.

par
Michael Lusk

Il n’y a sans doute guère de voiture de cinéma plus célèbre que l’Aston Martin DB5 de «Goldfinger». À l’époque, le placement de produits sous sa forme actuelle n’existait pas. Pourtant, tous les cinéphiles se souviennent encore de la course-poursuite entre l’agent 007 et les méchants Auric Goldfinger et Pussy Galore à bord de l’Aston Martin argentée. La DB5 est depuis apparue dans sept autres films de la saga James Bond, y compris dans le dernier de la série intitulé «No time to die», dans lequel Daniel Craig pourchasse une nouvelle fois ses adversaires à bord du véhicule classique culte. En outre, trois autres Aston Martin apparaissent dans le dernier volet. Raison de plus pour tester les starlettes d’hier, d’aujourd’hui et de demain en personne sur le circuit de Silverstone.

Aston Martin DB5 – La légende

La DB5 est l'icône d'Aston Martin par excellence.

La DB5 est l'icône d'Aston Martin par excellence.

Aston Martin
Sean Connery posait déjà au côté de la légendaire Britannique au col de la Furka. Aujourd’hui, notre rédacteur, Michael Lusk, en fait de même.

Sean Connery posait déjà au côté de la légendaire Britannique au col de la Furka. Aujourd’hui, notre rédacteur, Michael Lusk, en fait de même.

Aston Martin

La saga entre James Bond et Aston Martin a commencé avec la DB5 dans «Goldfinger» de 1964. Sean Connery était le premier à conduire la légende. La DB5 a fait une telle impression sur les spectateurs et les producteurs qu’elle est apparue par la suite dans sept autres James Bond, à savoir dans «Opération Tonnerre», «Golden Eye», «Demain ne meurt jamais», «Casino Royale», «Skyfall» et «Spectre». Et maintenant «No time to die». À l’époque, la DB5 de 286 ch était absolument unique. Et aujourd’hui encore, ce véhicule classique offre une conduite incroyablement aisée même si, par respect, on n’a pas, ce jour-là, exigé d’elle qu’elle nous révèle tout son potentiel.

Aston Martin V8 Saloon – La première supercar britannique

L’Aston Martin V8 Saloon était la première supercar britannique à quatre places.

L’Aston Martin V8 Saloon était la première supercar britannique à quatre places.

Aston Martin
Timothy Dalton conduisait la star des années 1980 dans «Tuer n’est pas jouer».

Timothy Dalton conduisait la star des années 1980 dans «Tuer n’est pas jouer».

Aston Martin

Aux côtés de la DB5, on peut également admirer une Aston Martin V8 Saloon des années 1980 dans le 25ème volet de James Bond. Cette dernière a fait une première apparition en 1987 dans «Tuer n’est pas jouer», après avoir fait ses débuts sur la route bien plus tôt encore. Avant même que Timothy Dalton ne se retrouve au volant du véhicule à quatre places, le modèle de série britannique le plus rapide de son temps, première vraie «supercar» britannique, est arrivée sur le marché dix ans auparavant. Le moteur 5,3 litres développait une puissance qui pouvait aller jusqu’à 400 ch. C’est plus que suffisant pour courser, comme il se doit, des voitures modernes sur le circuit de Silverstone, une fois qu’on s’est habitué à la boîte de vitesse un peu spéciale, avec une première vitesse en bas à gauche au lieu d’en haut à gauche.

Aston Martin DBS – La super GT moderne

L’actuel modèle haut de gamme de la marque, la DBS, tient également un rôle dans «No time to die».

L’actuel modèle haut de gamme de la marque, la DBS, tient également un rôle dans «No time to die».

Aston Martin
Le moteur douze cylindres de 725 ch est un moteur GT old school.

Le moteur douze cylindres de 725 ch est un moteur GT old school.

Aston Martin

Dans «No time to die», c’est Nomi, le nouvel agent du M16, incarné par Lashana Lynch, qui conduit la DBS. Tout comme dans le film, le bolide actuel dans le portefeuille de la marque de luxe britannique fait une entrée fracassante sur le circuit de Silverstone. Le moteur douze cylindres bi-turbo de 5,2 litres développe 725 ch et 900 Nm sur des roues d’un diamètre de 21 pouces. Domptée par une transmission automatique à huit rapports ZF, montée à l’arrière pour une meilleure répartition du poids, la Superleggera effectue un sprint de 0 à 100 km/h en 3,4 secondes avant de poursuivre tranquillement sa route. Jusqu’à afficher une vitesse de pointe de 340 km/h au compteur. Si la ligne droite du circuit de Silverstone est trop courte pour cela, il ne fait aucun doute que c’est largement suffisant pour semer le méchant du film.

Aston Martin Valhalla – l’hybride du futur

Avec 950 ch, la nouvelle Valhalla dépasse encore la DBS.

Avec 950 ch, la nouvelle Valhalla dépasse encore la DBS.

Aston Martin
Le véhicule hybride est équipé d’un V8 de 4,0 litres et de deux moteurs électriques.

Le véhicule hybride est équipé d’un V8 de 4,0 litres et de deux moteurs électriques.

Aston Martin

À moins que ce dernier ne soit assis au volant de la toute nouvelle Aston Martin Valhalla. La voiture de sport à moteur central révolutionnaire des Britanniques fait une apparition très spéciale dans «No time to die», mais nous n’allons évidemment pas vous révéler laquelle. En tous cas, ses 950 ch la propulsent de 0 à 100 km/h en à peine 2,5 secondes. Et si James Bond devait un jour s’élancer sur le circuit de Nürburgring au volant de la Valhalla, la course-poursuite ne durerait même pas 6,30 minutes. Quant à savoir si elle connaîtra la même gloire que la DB5 est une autre histoire.

Rencontre intergénérationnelle: près de 60 ans séparent ces quatre Aston Martin.

Rencontre intergénérationnelle: près de 60 ans séparent ces quatre Aston Martin.

Aston Martin

Ton opinion

0 commentaires