Actualisé 04.07.2020 à 11:22

Royaume-Uni

«Nous devons réapprendre ce que c'est que de sortir»

Les pubs, restaurants et cafés anglais ont rouvert samedi. Le ministre des Finances appelle la population à soutenir le secteur.

de
Joëlle Charrey
Rishi Sunak encourage les Britanniques à sortir.

Rishi Sunak encourage les Britanniques à sortir.

AFP

Le ministre des Finances Rishi Sunak a encouragé samedi les Britanniques à «manger dehors pour soutenir» l'emploi dans la restauration, au premier jour de la réouverture des pubs, restaurants et cafés en Angleterre, fermés depuis la mi-mars en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus.

Dans une interview donnée au quotidien «The Times», Rishi Sunak s'est dit «inquiet» concernant les emplois de toute «une génération marquée par le coronavirus». «Nous ne voulons pas perdre cette génération», a déclaré le ministre, qui «veut à tout prix que tous ces gens puissent retrouver le travail qu'ils avaient» avant l'épidémie.

«En mangeant dehors en guise de soutien, nous pouvons protéger ces emplois», a-t-il plaidé, craignant que les plus touchés ne soient majoritairement «des femmes», des «jeunes» et des salariés «à temps partiel».

Economie britannique «particulièrement touchée»

Cette déclaration intervient alors que l' Angleterre franchit samedi une nouvelle étape clef dans son retour à la normale, les pubs, hôtels, restaurants et cafés rouvrant pour la première fois leurs portes depuis l'instauration le 23 mars du confinement, afin de limiter la propagation de la maladie Covid-19.

Pendant cette période, la population confinée s'est passée de «toutes les choses pour lesquelles elle aurait normalement dépensé son argent», a expliqué Rishi Sunak, c'est pourquoi l'économie britannique a été «particulièrement» touchée par la crise sanitaire, car plus «portée par la consommation» (près de deux tiers du PIB) que d'autres pays.

Il s’agit de votre nièce qui sert dans le pub du village

Rishi Sunak

De fin février à fin mai, les demandes d'allocations chômage ont ainsi augmenté de 126%. Mais l'impact réel de la crise sanitaire sur l'emploi britannique ne pourra être réellement évalué qu'à partir d'août, lorsque le gouvernement mettra progressivement fin à son programme d'aide aux entreprises, obligées d'interrompre leurs activités en raison du confinement, dans le cadre duquel l'État paye en ce moment 80% des salaires.

«On nous a dit de rester à la maison. Nous devons réapprendre ce que c'est que de sortir à nouveau», a poursuivi le ministre, demandant à ceux dont «les revenus ont été protégés» d'apporter leur aide pour relancer l'économie.

«Je parle de graphiques, mais il s'agit en fait de votre nièce qui sert dans le pub du village, de votre voisin qui travaille à la pizzeria», a-t-il ajouté.

Rishi Sunak doit tenir la semaine prochaine un discours sur la situation économique très attendu au Parlement, notamment sur l'ampleur de l'aide gouvernementale aux entreprises.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!