Actualisé 24.10.2009 à 09:57

Un avion oublie d'atterrir au Minnesota«Nous ne nous sommes pas endormis»

Le co-pilote de l'avion de Northwest Airlines qui avait dépassé l'aéroport de Minneapolis de 240km avant de faire demi-tour pour atterrir a refusé d'expliquer ce qui s'était passé, assurant toutefois que les pilotes ne s'étaient pas endormis, ni disputés, et que la sécurité n'avait pas été menacée.

«Je ne peux pas entrer dans les détails mais c'était sans danger», a déclaré Richard Cole, interrogé vendredi soir par l'Associated Press chez lui à Salem, dans l'Oregon (nord-ouest des Etats-Unis). «Tout ce que je peux dire, c'est que nous ne nous sommes pas endormis. Nous ne nous sommes pas disputés. Il n'y a rien eu du tout de grave qui aurait mis en danger les gens à l'arrière», a-t-il dit. «Il ne s'est rien produit de grave, du point de vue de la sécurité», a-t-il ajouté.

L'incident de jeudi soir aurait pu très mal tourner car des avions de chasse étaient prêts à intervenir pour stopper l'Airbus de la Northwest Airlines, qui transportait 144 passagers et ne répondait plus aux appels du sol, ni sur la radio, ni sur les téléphones portables. L'avion volait à 11 000 mètres d'altitude quand il a dépassé son objectif, poursuivant pendant 240km jusque dans le Wisconsin avant de rebrousser chemin.

La police fédérale a ouvert une enquête mais elle ne pourra pas s'aider des enregistreurs de vol, car le modèle ancien dont était équipé l'avion ne conserve que la dernière demi-heure, quand le vol 188 avait déjà fait demi-tour. L'hôtesse responsable de cabine a affirmé ne pas avoir remarqué d'incident. C'est le personnel de cabine qui a alerté les pilotes.

Selon des informations diffusées vendredi soir, les tests d'alcoolémie des pilotes se sont révélés négatifs. Le capitaine Timothy Cheney et le co-pilote ont présenté des excuses et prétendu avoir eu une discussion si passionnée sur la politique aérienne qu'ils avaient oublié l'aéroport du Minnesota.

Ces explications ne convainquent pas du tout les experts et autres pilotes, qui privilégient plutôt l'hypothèse de l'endormissement des pilotes quelque part entre San Diego et Minneapolis. «C'est une explication vraiment plausible», a estimé Bill Voss, président de la Fondation pour la sécurité en vol (Flight Safety Foundation) à Alexandria, en Virginie. Richard Cole et Timothy Cheney risquent d'être suspendus ou révoqués.

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!