États-Unis: «Nous nous sentons incroyablement trahis»
Publié

États-Unis«Nous nous sentons incroyablement trahis»

Des milliers de militaires de la Garde nationale ont reçu l’ordre de quitter le Capitole jeudi. Ils ont été contraints de s’entasser dans des parkings et de se reposer à même le sol.

La colère gronde au sein de la Garde nationale américaine. Sur le qui-vive depuis les émeutes du 6 janvier à Washington, des milliers de militaires qui se reposaient à l’intérieur du Capitole ont reçu l’ordre d’évacuer les lieux. La police du bâtiment les a envoyés à l’extérieur ou dans un parking des alentours.

Comme le montrent des photos largement partagées sur les réseaux sociaux, l’unité a été contrainte de se reposer à même le sol. Les 5000 soldats n’avaient pas accès à internet et devaient se partager une seule prise électrique ainsi qu’une seule salle de bains et deux toilettes. La température à Washington ne dépasse actuellement pas les 5 degrés à la tombée de la nuit.

«Hier, des dizaines de sénateurs et de membres du Congrès ont pris des photos de nous, nous ont serré la main et nous ont remerciés pour nos services. En 24 heures, ils n’ont plus eu besoin de nous et nous ont bannis dans un coin de parking. Nous nous sentons incroyablement trahis», s’indigne un militaire interrogé par Politico.

Selon un autre soldat, les troupes ont reçu l’ordre de quitter le Capitole et les bâtiments voisins et d’installer des centres de commandement mobiles à l’extérieur ou dans des hôtels voisins. On leur a par ailleurs demandé de prendre leur pause pendant leur shift de 12 heures dans un parking ou dehors.

Des élus proposent leur bureau

Outrés, des élus ont dénoncé cette situation sur Twitter, certains proposant aux militaires d’utiliser leur bureau pour se reposer. Tard dans la soirée, le sénateur Martin Heinrich a annoncé que l’incident était «en passe d’être résolu» et que la Garde nationale allait pouvoir passer la nuit à l’intérieur du Capitole.

«Je viens de passer plusieurs appels et ai été informé que la police du Capitole a présenté ses excuses aux gardes et qu’ils seront autorisés à rentrer dans le complexe ce soir», a tweeté pour sa part la sénatrice Tammy Duckworth.

Aucune explication donnée

Dans un communiqué, la police du Capitole a fait savoir que le département avait demandé que les shifts des troupes soient réduits de 12 à 8 heures afin de permettre des heures de repos supplémentaires loin du Capitole. La porte-parole Eva Malecki n’explique toutefois pas pourquoi les militaires ont été obligés de s’exiler dans des parkings.

Un soldat pense que cette décision a été prise à la suite d’une plainte selon laquelle certains ne portaient pas de masque. Des accusations sans fondement d’après lui: «Nous avons des directives strictes selon lesquelles les masques doivent être portés à tout moment, sauf si les soldats mangent et boivent», assure-t-il.

Des milliers de soldats ont déjà quitté Washington. Après les émeutes du 6 janvier, environ 25’000 militaires avaient été appelés à Washington pour aider à assurer la sécurité avant l’investiture de Joe Biden.

(joc)

Ton opinion