Europa League - Servette: «Nous partons bien évidemment favoris»
Actualisé

Europa League - Servette«Nous partons bien évidemment favoris»

Le Servette FC va retrouver jeudi soir la Coupe d'Europe, près de huit années après l'avoir quittée.

Au Stade de la Praille, les hommes de Joao Alves attendent de pied ferme l'équipe arménienne du FC Gandzasar, jeudi à l'occasion du 2e tour des qualifications pour l'Europa League (coup d'envoi à 19h45).

Si les «'Grenat'» ont connu la défaite contre Bâle (0-1) pour leur première sortie en championnat, un fond de jeu bien en place a rassuré sur l'état de forme de l'équipe. «Nos joueurs sont en pleine phase de progression, et j'espère qu'ils vont continuer à s'améliorer durant ce match européen», confie l'entraîneur Joao Alves.

L'inexpérience des jeunes joueurs genevois sur le plan continental ne devrait, selon lui, pas constituer un désavantage. «Servette doit jouer comme d'habitude, et c'est tout», coupe-t-il. Même son de cloche chez le capitaine Lionel Pizzinat, l'un des seuls Servettiens à avoir déjà connu les joies de la Coupe d'Europe : «Le risque se situe plus au niveau de la concentration que du manque d'expérience. Nous partons bien évidemment favoris, mais il faudra respecter ces Arméniens.»

Malgré les informations glanées ça et là sur internet, le FC Gandzasar reste une grande inconnue pour le club de la cité de Calvin. «C'est une équipe qui a de bons joueurs et qui joue bien sur le plan technique», commente Alves sans toutefois cacher son manque de connaissances.

Dans ces conditions, difficile de faire autre chose que de compter sur ses propres forces. «Peu importe l'adversaire, c'est notre style de chercher à prendre la possession du ballon», affirme Jérôme Schneider, qui devrait être reconduit dans l'axe de la défense avec Christopher Mfuyi.

Pas de chambardement

Une grande révolution tactique ne figure donc pas sur la feuille de route de Joao Alves, qui devrait une nouvelle fois disposer sa formation en 4-1-4-1. L'international suisse Vincent Rüfli, suspendu contre Bâle, s'attend logiquement à retrouver le flanc droit de la défense, ce d'autant plus que Christopher Routis s'est luxé l'épaule dans un accident domestique. Le Français se retrouve hors-jeu pour environ six semaines.

En plus des absents de longue date (Baumann, Diallo, Kusunga, Esteban), le forfait du prometteur Ludovic Paratte, victime d'une entorse, s'ajoute au chapitre des mauvaises nouvelles. La nouvelle recrue Simone Grippo n'est, quant à elle, pas encore qualifiée.

L'équipe probable': Gonzalez'; Rüfli, Schneider, Mfuyi, Moubandje'; Pizzinat; Tréand, Pasche, Kouassi, Lang'; Karanovic. (ats)

Ton opinion