Genève: «Nous sommes muselés par ces bulletins illisibles»
Actualisé

Genève«Nous sommes muselés par ces bulletins illisibles»

Le Conseil d'État renonce à réimprimer les listes que les partis trouvent inadéquates. Certains veulent faire recours, mais il est déjà trop tard.

par
Raphaël Leroy
Les caractères sont aussi grands que ceux de la presse, estime le MCG.

Les caractères sont aussi grands que ceux de la presse, estime le MCG.

Les bulletins de vote pour le Grand Conseil considérés comme illisibles par la majorité des formations politiques le resteront. Ainsi en a décidé hier l'Exécutif cantonal, estimant que «les règles en la matière ont été communiquées aux mandataires de liste lors d'une séance spéciale en date du 25 avril dernier».

Vendredi, la Chancellerie avait pourtant reçu les partis, dont certains estimaient que les caractères utilisés étaient trop petits. Une taille choisie pour faire rentrer les nombreux candidats du MCG et du PLR sur une page. Ne niant pas le problème, l'État diffusera les listes sur internet et dans la Feuille d'avis officiel (FAO) en septembre.

Ensemble à gauche et PDC contestent

«Nous sommes muselés par ces bulletins illisibles, réagit Christian Grobet, candidat d'Ensemble à gauche (EàG). Les citoyens n'auront pas la possibilité de rajouter des noms au bas des bulletins.» La formation décidera ce jeudi ce qu'elle compte faire. «Nous regrettons cette situation, déplore la cheffe du PDC Béatrice Hirsch. Nous trancherons d'ici à la fin de la semaine sur l'opportunité de faire recours.»

Malgré ces volontés affichées, une contestation juridique ne sera sans doute pas possible. «Les dix mandataires de liste avaient 6 jours pour faire recours à dater de la signature du bon à tirer les 5 et 8 juillet», précise la Chancellerie.

Le recours individuel

Reste la solution individuelle. «N'importe qui pourra faire recours dès réception du matériel de vote en septembre, ce qui est un réel danger pour le Conseil d'État», assure Pierre Vanek d'EàG. La tenue des élections du 6 octobre pourrait donc en pâtir.

Ton opinion