Swiss Life a le sourire: «Nous sommes très contents»

Actualisé

Swiss Life a le sourire«Nous sommes très contents»

L'assurance Swiss Life a enregistré une croissance de 23% de ses primes au 1er trimestre 2010 à 7,9 milliards de francs, comparé à la même période de l'an dernier.

«Nous sommes très contents du premier trimestre 2010», a déclaré mardi Bruno Pfister, le PDG de Swiss Life. (Photo: Keystone)

«Nous sommes très contents du premier trimestre 2010», a déclaré mardi Bruno Pfister, le PDG de Swiss Life. (Photo: Keystone)

Grâce aux riches clients privés, les primes du groupe d'assurances zurichois ont augmenté de 23% à 7,87 milliards de francs, comparé à la même période de l'an dernier.

«Nous sommes très contents du premier trimestre 2010», a déclaré mardi Bruno Pfister, patron de Swiss Life. «La croissance des primes dans presque tous les marchés nous rend confiants pour les prochains mois».

Si les primes ont augmenté en France (&18% à 1,39 milliard) et en Allemagne (&9% à 552 millions), leur volume a reculé en Suisse de 4% à 4,219 milliards de francs. Selon Swiss Life, cette diminution résulte du programme de mesures visant à augmenter la rentabilité.

Optimisation fiscale

Dans le département «Autres affaires», les recettes ont progressé de 310 millions à 1,71 milliard de francs. Cette activité correspond essentiellement à des produits d'assurances vie spéciaux pour riches clients (Private Placement Life Insurance, PPLI) vendus depuis le Liechtenstein, le Luxembourg ou Singapour.

Surnommés en anglais «insurance wrapper», ces produits sont très appréciés depuis la crise du secret bancaire, car ils offrent une forme licite d'optimisation ou d'évitement fiscal. Ils permettent un placement de fonds dans la structure d'une assurance.

Les Italiens en semblent friands. Dans le cadre de l'amnistie fiscale conduite par les autorités de la péninsule, un grand nombre d'entre eux ont déplacé, comme déjà en 2009, d'importantes sommes d'argent, a expliqué le directeur des finances Thomas Buess lors d'une conférence téléphonique mardi.

Titre en baisse

Le taux de solvabilité a grimpé à 165% à fin mars, soit un point de plus qu'à la fin 2009. Le rendement des placements rentre favorablement dans le cadre de nos attentes, a ajouté le groupe.

La filiale allemande de services financiers AWD, qui avait connu des difficultés l'an dernier, a bien commencé 2010 avec un bénéfice d'exploitation (EBIT) de 9,8 millions d'euros (14 millions de francs) au 1er trimestre.

Swiss Life a par ailleurs réduit le nombre des obligations qu'il détenait de la Grèce. L'assureur zurichois en possède encore pour une valeur de 250 millions de francs contre 335 millions auparavant. Le nombre de titres d'emprunt portugais, également à risques, reste quant à lui inchangé à 170 millions de francs.

Après avoir ouvert en hausse de 2,2% à la Bourse suisse, Swiss Life est tombé dans le rouge à la mi-journée et cédait 0,98% à 131,30 peu avant 16h30, suivant la tendance lourde dans un SMI en perte de 1,21%. (ats)

Ton opinion