23.06.2020 à 06:02

Dakota et Nadia

«Nous tenons à rester indépendants»

Les danseurs Dakota et Nadia sont de retour dans le spin-off de «La France a un incroyable talent», émission qui les a fait connaître.

de
Julienne Farine

Finalistes malheureux du programme de M6 en 2018 face à Jean-Baptiste Guégan, les Valaisans tenteront dès ce soir de décrocher la victoire –et les 100’000 euros promis au gagnant– dans l’équipe de Sugar Sammy. «On est supercontents de retrouver toute l’équipe. Il y a une petite envie de prendre notre revanche, mais on voulait surtout revivre une expérience incroyable et pouvoir aborder de nouveaux sujets», confie Dakota.

Il y a deux ans, le duo avait ému le jury et les téléspectateurs de «La France a un incroyable talent» avec une danse sur les violences conjugales. Dans «La bataille du jury», les danseurs aborderont le thème de l’immigration. «Quand on a la chance de se produire devant autant de personnes, qu’on a la possibilité de faire réfléchir les gens, ce serait bête de proposer quelque chose qui est vide de sens», poursuit l’artiste, arrivé en Suisse à l’âge de 3ans en provenance d’Angola.

S’ils gagnent l’émission, Dakota et Nadia, 29 et 23 ans, savent déjà ce qu’ils vont faire de la récompense: investir dans le spectacle qu’ils sont en train de créer et qu’ils présenteront prochainement en France, en Suisse, mais aussi au Canada. «Nous tenons à rester indépendants, disent-ils. Nous avons déjà été approchés par des producteurs, mais nous souhaitons garder notre identité, faire comme bon nous semble.»

Un crowdfunding pour financer leur spectacle

Dakota et Nadia comptent sur le soutien des gens qui apprécient leur travail pour les aider à mettre leur spectacle – intitulé «Ne me quitte pas» – sur pied. Dans ce but, le duo lance un crowdfunding sur son site internet.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
23 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Révé

23.06.2020 à 09:05

genre de spectacle qui n’intéresse personne

Dods Eti

23.06.2020 à 08:46

Ils peuvent demander la naturalisation fribourgeoise. Ils ont la couleur du drapeau

Char Bon

23.06.2020 à 08:44

On ose dire qu'on déteste ce qu'ils font ou on sera directement traité de raciste?