Actualisé 10.02.2011 à 11:00

Disparition des jumelles

«Nous vivons un cauchemar incroyable»

D'intenses recherches se sont poursuivies lundi en Suisse, en France et en Italie pour retrouver les jumelles de Saint-Sulpice. Au sein de la famille, on redoute le pire.

de
fum/mst

«Nous vivons un cauchemar incroyable», affirme Roberto Mestichelli, cousin de la mère des jumelles qui ont été enlevées. «Nous devons faire preuve de courage afin de croire encore à une issue favorable. L'espoir de les retrouver n'est pas perdu», a déclaré cet avocat du centre de l'Italie à 20 minuten par téléphone.

Les liens dans la famille Mestichelli sont forts: malgré l'éloignement géographique, ils se contactent aussi régulièrement que possible. «J'ai vu pour la dernière fois ma cousine et ses filles lors de leur anniversaire en été dernier. Les deux enfants de six ans ont joué tout le temps avec ma fille», se souvient-il. Matthias S., le mari de sa cousine, n'était pas présent. «Plus tard, j'ai réalisé que quelque chose ne fonctionnait plus dans leur couple». Mais Roberto Mestichelli n'aurait jamais imaginé que cet ingénieur de Philip Morris aurait été capable de commettre un tel délit, car «il aimait ses deux filles par-dessus tout».

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!