Actualisé 27.07.2011 à 17:34

Europa League«Nous voulons aller aussi loin que possible»

Pour la 6e saison consécutive, les Young Boys sont présents sur la scène européenne. Ils entament leur parcours jeudi à domicile contre Westerlo, au 3e tour qualificatif de l'Europa League.

Christian Gross et les Young Boys souhaitent atteindre la phase de poules de l'Europa League.

Christian Gross et les Young Boys souhaitent atteindre la phase de poules de l'Europa League.

L'engagement de Christian Gross comme nouvel entraîneur du club bernois signifie que les ambitions sont à la hausse du côté du Stade de Suisse. C'est valable sur le plan national, mais aussi international.

Après les bonnes prestations de la saison dernière, notamment contre Fenerbahce, Tottenham ou encore Stuttgart, les Young Boys veulent confirmer, en atteignant la phase de poules de l'Europa League. Pour ce faire, il faudra se défaire de l'adversaire belge de jeudi, puis, le cas échéant, d'une autre équipe dans le barrage.

«Nous voulons aller aussi loin que possible», martèle Christian Gross, qui se refuse toutefois à vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. «Pour arriver à la phase de groupes, ce sera un travail très difficile, vous pouvez me croire sur parole», a expliqué le boss bernois.

Son équipe a pris un départ satisfaisant en championnat. Elle a été mal payée à domicile contre Bâle (1-1), puis a gagné avec pas mal de réussite à Sion (2-1). YB ne carbure pas encore à plein régime, ce qui est logique à ce stade de la saison. Gross va sans doute aligner le même onze de départ qu'en Axpo Super League. «La rotation du cadre ne serait pas une bonne recette actuellement. Nous devons trouver des automatismes», a précisé l'entraîneur.

L'équipe de Westerlo ne comporte pas de joueurs connus. La star, c'est Jan Ceulemans (54 ans), recordman des sélections (94) avec l'équipe nationale de Belgique. Ceulemans entraîne ce petit club depuis 1999, avec un bref intermède au FC Bruges, son ancien club dans lequel il a été limogé après moins d'une saison.

Westerlo n'a pas le budget pour jouer les premiers rôles en Belgique puisqu'il doit opérer avec 7 millions d'euros. Son ambition première réside à sauver sa place dans l'élite, ce qui est le cas depuis la promotion acquise en 1997.

Le FC Thoune en pleine confiance

Leader du championnat après deux journées et invaincu dans sa nouvelle Arena, le FC Thoune aborde gonflé à bloc son 3e tour qualificatif aller de l'Europa League, jeudi à Palerme (20h45).

Malgré les coups durs des dernières années (affaire de moeurs, matches truqués), Thoune a continué de susciter l'intérêt des sponsors. Pour preuve, il reçoit dès cette saison le soutien de Migros, après 5 ans de partenariat avec les... Young Boys, le rival cantonal. «Oui, il y a un peu de fierté, reconnaît le président Markus Stähli en souriant. C'est vrai que nous vivons dans l'ombre d'YB. Mais nous pouvons nous en accommoder, car nous misons sur notre coeur et notre engagement. La place de Thoune se situe entre la 6e et la 15e au niveau national.»

Coeur et engagement, des valeurs qu'espère aussi certainement Bernard Challandes de la part de ses joueurs au moment d'en découdre avec le 8e de la Serie A 2010/11, à peine rentré de vacances. Pour essayer de faire mieux que Lausanne qui, la saison passée, avait perdu deux fois de peu (1-0) contre ce même Palerme. (si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!